La Saint Jean


Le feu de la St jean est une tradition typiquement catalane. Il s'agit d'une soirée de fête qui se déroule une fois par an, le 23 juin, le jour du solstice d'été. La flamme du Canigou, symbole de la St Jean en Catalogne, est avant tout un message de fraternité et d'amour.

Tout commence à la nuit tombée. Quelques jours auparavant le sommet du Canigou a été l'objet d'intenses activités : on y amène des fagots de sarments, des ceps, des bûches pour préparer un bûcher. Ce feu est allumé la nuit du 23 juin, et sa lueur est le signal d'allumage des feux du Roussillon : Dans chaque village, un feu identique est embrasé, si bien qu'en peu de temps c'est une myriade de lumières qui brillent un peu partout dans la plaine.

Cette fête est accompagnée du bouquet de la St Jean, un bouquet composé de quatre herbes spécifiques cueillies le matin du 23. La tradition veut que se soit une feuille de noyer, une autre de millepertuis, une troisième d'immortelles et de l'orpins. Ces bouquets sont parfois encore accrochés aux portes des habitations pour attirer la chance et le bonheur dans la maison. Nombreux sont les catalans qui en confectionnent encore, bien que la véritable "recette" soit quelque peu oublié. On retrouve cette tradition durant les soirées de la St Jean avec la vente de petits bouquets simples dotés d'un ruban "sang et or" : c'est le reste de la tradition du bouquet.


Histoire de la St Jean

Cette tradition est relativement récente. Elle a réapparue après la seconde guerre mondiale. Dans les années 50, la population voulu renouer avec cette tradition. Puisqu'on ne pouvait faire de feu en plein centre-ville, le feu fut fait à Notre Dame de la Salut, près de Pia. Mais rapidement il y eu trop de monde, alors on multiplia les feux un peu partout, et on prit l'habitude de les faire aux sommets des collines, puis du Canigou.

En 1955, c'est la première fois que le feu est véritablement vu de partout en Roussillon, bien que modestement. En 1956, l'année suivante, les montagnards qui y grimpent sont chargés de petits fagots de 2Kg portant les noms des villages qui y participèrent. En 1957, il y a encore plus de monde qui accepta de monter au sommet, ce qui impliqua que le feu fut plus grand, donc encore mieux vu. En parallèle d'autres personnes eurent la fantastique idée d'allumer des feux sur les tours à signaux. A partir de 1958, un comité départemental organise l'illumination du département. En 1960, les catalans du Nord reçoivent les premiers fagots de Catalogne du Sud et même des Baléares. Cette année-là une messe est dite au sommet.

La suite de ce récit m'a été fournie par Mr Iglésis lui-même, président du cercle des jeunes dans les années 50.


1963 - Jean Iglésis, Président du Cercle des Jeunes, prend une initiative : donner à cette nuit une nouvelle dimension par un relais de coureurs pour descendre le feu du Canigou jusque dans la plaine, pour allumer ensuite un "Rey del foc" au Palais des Rois de Majorque.

1964 - Va naître chez Jean Iglésis l’idée d’une flamme qui ne s’éteint plus. Chaque année on embrasera le Père des feux au pic du Canigou. Cette même année, les rayons du soleil allument (à la loupe) un llum d’oli (lampe à huile) et donnent naissance à une petite flamme venue du ciel. Joseph Deloncle s’associe à cette idée et demande à Marguerite Mestre (descendante de 16 générations du mas del Gleix), de la déposer dans l’âtre antique de sa cuisine, reconstituée à la « Casa Pairal) et de la transmettre aux 3 montagnards du Cercle des Jeunes (Jean, Jacky et Michel) pour veiller cette flamme au pic du Canigou toute une nuit.

1966 - Passage entre la Catalogne Sud et la Catalogne Nord, un feu symbolique est allumé sur la frontière au col d’Ares.

1967 - La flamme arrive à Barcelone pour être distribuée dans tous les pays catalans.

1972 – De nombreux villages acheminent au pic des fagots de branchages de leur terroir (la Trobada) avec lesquels on régénèrera la Flamme du 23 juin. Celle-ci sera répartie dans des milliers de communes pour allumer leur Feu de la Saint-Jean. Inauguration par Jean Iglésis" Le pacha" qui est monté à ce pic du Canigou 223 fois. Chaque année, cette fête est renouvelée afin de symboliser : au cœur du pays catalan un profond désir et un besoin de retrouver ses racines, d’établir un lien avec son histoire, ses traditions et de redonner une vitalité à la langue des pères.

1972 - Le Congrès de la Saint Jean : Le Premier congrès s'est déroulé à Alenya. Depuis chaque année il a lieu dans un village différent. C'est une grande fête permet de faire rencontrer tous les comités organisateurs et les gardiens des traditions de la Saint Jean. Festa Major de Perpignan: A nouveau renaît la grande fête de la ville le 23 juin. Elle donne lieu à de multiples manifestations catalanes.

1979 - Le message de la Saint-Jean: Avant l'allumage des feux de la Saint-Jean le même message est lu à l'assistance. Il est remis à chaque village lorsque celui-ci reçoit la flamme du Canigou. Les traditions: La flamme du Canigou contribue à donner un nouvel enthousiasme au feu de la Saint-Jean. Elle fait renaître de nombreuses traditions oubliées. Partage du pain, bouquets des herbes de la Saint-Jean, hommage aux fontaines et à l'eau…

1975 - Les Catalans de Paris reçoivent la flamme par avion et plantent un arbre du Canigou à la "cité fleurie"

1976 - Le tronçon d'autoroute qui avait été baptisé "la languedocienne" deviendra grâce au poids et à l'action de comité des feux de la Saint-Jean la "Catalane"

1978 - 1er festival de la baratine d'or

1980 – La fête des feux de la Saint-Jean devient « Festa National dels Paisos catalans » pour les Catalans.

1981 - La Provence La flamme arrive en Provence avec l'amicale des catalans, sous l'impulsion de Jean Maillach qui crée la Maintenance des feux de la Saint-Jean.

1981 - Un message de la Saint-Jean est envoyé au monde par la radio en 10 langues depuis le pic du Canigou.

1986 - L'Elysée (Paris) La flamme est amenée par une école du village de Pia au Président de la République et à la Mairie de Paris.

1987 - Conseil de l'Europe : La flamme du Canigou tend la main à l'Europe : elle est reçue à Strasbourg, au conseil de l'Europe.

1994 - A la communauté Européenne à Bruxelles. Le plus grand feu Européen est allumé dans la ville de Huy (en Belgique) avec la flamme du Canigou par une délégation de Catalans.

2001 - Monaco Le Congrès Européen des "feux de la Saint-Jean et de la flamme du Canigou se déroule à Monaco.

2003 - L'Italie La flamme du Canigou est accueillie en Italie au village de Dolceaqua.

2003 - La Suisse: La Suisse accueille, avec les catalans de Lausane, la flamme du Canigou. Un fagot de bois est amené par eux, au sommet du Pic pour la Trobada.

2003 - 40e anniversaire de la flamme du Canigou (1963-2003) En l'honneur de l'anniversaire des 40 ans de la naissance de la flamme du Canigou, un montagnard de Catalogne Sud (Espagne) M.Josep-Maria Tarro's-Vidal (du village de Puigverd de Lleida) est choisi pour veiller la flamme pendant toute une nuit au pic du Canigou

2004 - Création du Comité : La maintenance : Ensemble des mille gardiens de la flamme du Canigou et des traditions Catalanes des Feux de la Saint-Jean

2010 – Le Parlement de Catalunya officialise ce titre en hommage à tous les mainteneurs de cette tradition ainsi qu’à tous les gardiens de cette flamme afin qu’ils puissent la transmettre aux générations futures.


La flamme du Canigou

Savez-vous avec quoi on allume le brasier au sommet du Canigou, chaque année ? Non, pas avec un simple briquet, mais avec une lampe dont la flamme est conservée religieusement d'une année sur l'autre ! Elle se trouve dans le Castillet, au rez-de-chaussée, et n'importe qui peut aller la voir ! Pour savoir comment a été allumée cette lampe la première fois, lisez donc ce qui s'est passé en 1964 !


La charte du feu de la St Jean

Le thème

  • Fête de l'amitié et du solstice d'été qui nous vient de la nuit des temps.
  • Fête s'exprimant à travers des traditions et gestes de convivialité propres à la culture catalane.
  • Fête dont le ciment est la "flamme du Canigou", adaptable à toutes les cultures, en divers lieux de France et du Monde.

Ceci induit l'approche de la Catalanité suivante : Essayer de faire, retrouver, connaître et aimer avec tolérance les spécificités catalanes : sa langue, sa culture, sa mémoire, ses racines. Les partager avec ceux qui le désirent et respectent ces valeurs.

Ce qui exclut : Toute intolérance ou xénophobie, toute récupération partisane ou politique.

Les moyens : Faire se rencontrer et œuvrer ensemble le plus de monde possible pour se réalisent : Les congrés, la montée des fagots au pic du Canigou, la régénération de la flamme, la fête du 23 juin.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).