Château de Salses




. Situation et accès      . Description      . Photos      . Histoire

Situation et accès

C'est à Salses, petit village du Nord du Roussillon que se dresse le plus bel exemple d'architecture militaire dite "de transition". Pour y aller il faut suivre les panneaux lorsqu'on est en ville, ils vous font contourner une partie du centre pour aborder le château par le Nord-Est. Sur place il y a un petit parking, jamais plein. Et même si c'était le cas, il y a une foule de places le long de la route, pas de panique.

Description

Il s'agit d'un fort d'une forme rectangulaire (115 mètres de long sur 90 de large) possédant une tour cylindrique placée à chaque angle. Il a été construit profondément enfoui dans le sol de façon a se dérober en partie aux vues et aux coups de l'ennemi. Les tours d'angle, qui sont des tours d'artillerie, sont largement ventilées par des gaines verticales cylindriques autour desquels s'enroulent les escaliers en colimaçon qui mènent sur la partie supérieure. Ces gaines, que trop de personnes prennent encore pour des oubliettes, servaient aussi de communication acoustique.

Les murs ont une épaisseur de 10 à 12 mètres de maçonnerie pleine et sont entourés d'une galerie d'escarpe qui joue à la fois le rôle de galerie d'écoute et de galerie de contre-mine. La forteresse se divise en deux parties séparées par un large fossé intérieur et une courtine à éperon. La première partie, celle située à l'est, est constituée par une vaste place d'armes autour de laquelle sont disposés les logements de la garnison (d'une capacité de 1000 à 1200 soldats), les magasins et les écuries (300 chevaux). La seconde partie comprends principalement en son centre le donjon. Elle est cloisonnée et son seul accès est le pont-levis.

En complément, cette forteresse est flanquée au nord-ouest, à l'est et au sud de trois ouvrages extérieurs en forme de demi-lune reliés au corps par des tunnels aux galeries voûtées. (Caponnière) Ces tunnels sont masqués de l'extérieur par l'eau des douves, abondamment alimentées par une source de fort débit.

L'artillerie du fort comprenait 24 canons. Ceux de gros calibres étaient disposés sur la plate-forme extérieure au sommet des tours.


Plan du château de Salses

Plan du château de Salses

Légende

1 : Premier pont-levis

2 : Première barbacane

3 : Seconde barbacane

4 : Barbacane Nord-Ouest

5 : Barbacane Est

6 : Second pont-levis et entrée

7 : Place d'armes

8 : Logement de la garnison

9 : Magasin

10 : Ecuries

11 : Tour circulaire d'artillerie (une par angle)

12 : Caponnières

13 : Fossé Sud

14 : Fossé Ouest

15 : Fossé Nord

16 : Fossé Est

17 : Galerie de contre-escarpe Ouest

18 : Galerie de contre-escarpe Nord

19 : Donjon

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.83965362 N

Longitude : 2.91811015 E

Photos

Histoire

L'histoire de fort débute en 1497, soit quatre ans après que le roi de France Charles VIII ai restitué le Roussillon au roi d'Espagne Ferdinand V le Catholique. Celui-ci désirait verrouiller l'étroit passage qui existe entre les derniers contreforts des Corbières et les étangs qui étaient infranchissables à l'époque et qui constituait la seule voie d'accès de la région par le Nord. Il confia donc la construction d'une citadelle à Francisco Ramiro Lopez, aragonais d'origine à qui on devra par la suite la construction partielle de la citadelle de Collioure.

Six ans après avoir débuté les travaux et alors que le fort était loin d'être achevé, la citadelle dû résister aux assauts de l'armée française. Au cours de ce siège aura lieu l'explosion de la première mine de guerre qui ait réussi et fera plusieurs centaines de victimes.

En 1538 alors que cette fois-ci le fort est achevé Salses aura l'honneur de recevoir la visite de Charles Quint en personne. Durant le siècle suivant il dû subir de nombreuses attaques mais rempli correctement son rôle de défenseur des frontières Nord. C'est le 20 juillet 1639, après 40 jours de résistance, qu'il tombera aux mains de ceux que l'on appelaient à l'époque "les meilleurs régiments du Royaume de France" placés sous le commandement d'Henry II de Bourbon et du maréchal Schomberg. L'histoire retiendra surtout qu'après la chute du fort, les troupes françaises ne furent plus en mesure de poursuivre leurs offensives ce qui fait que le fort pu une dernière fois jouer son rôle de surveillance.

Sitôt pris, les troupes françaises furent assiégées du 1er septembre 1639 au 6 janvier 1640, période où plusieurs régiments français enfermés dans le fort opposeront une résistance acharnée aux troupes espagnoles désireuses de récupérer leurs biens. C'est seulement la faim qui ouvrit les portes aux adversaires.

A partir de cette époque, le fort de Salses a été longtemps en porte-à-faux, il a failli disparaître à plusieurs reprises. En 1718 par exemple, sa destruction était prévue, mais l'idée est finalement abandonnée pour réapparaître en 1726, où elle est à nouveau abandonnée. En 1793, le fort abrite une garnison jusqu'en 1804 où il est à nouveau sur la sellette : sa destruction est prévue. Sauvé de justesse, le scénario se représente encore 29 ans plus tard, en 1833. L'abandon final de la destruction a permis de le conserver jusqu'à nos jours.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).