La famille d'Urg




Urg est une ville de la Cerdagne espagnole dont les premiers seigneurs étaient fortement liés avec la famille des Comtes de Cerdagne. Comme c'était souvent le cas, l'aîné de la famille héritait des biens et du nom du père, alors que les cadets obtenaient soit une charge ecclésiastique, soit un fief (appelé apanage).

Cette famille, qui possédait des terres importantes en Cerdagne, en avait également en Conflent. Ces dernières servirent d'apanage à un fils cadet durant le XIIe siècle, Galcerand, fondateur de la famille dont les descendants seront vicomtes d'Ille.

Arbre généalogique

La majorité des biographies des membres de cet arbre se trouve ci-dessous.

Arbre généalogique de la famille d'Urg

Liste des membres de la famille

Guillaume d'Urg

Chevalier, il prit une part importante lors de la conquête des îles Baléares en 1113. On ne connaît rien d'autre de lui.

Galcerand d'Urg

Premier seigneur de Joch, il fut le fondateur de cette seigneurie qui comprenait également Ille (qui ne s'appelait par encore "sur Têt"), Espira de Conflent, Estoher et Rigarda. Une deuxième branche cadette, la famille Anahuja, reçu en apanage un lieu sur le plateau cerdan. Ce lieu devint tout naturellement Nahuja et ses seigneurs avaient de nombreuses possessions dans celles des seigneurs de Joch.

Galcerand eu deux enfants, Raymond et Galcerand.

Raymond d'Urg

On ne connaît rien de ce personnage qui n'apparaît que dans quelques documents d'époque entre 1188 et 1192.

Galcerand II d'Urg

Fils et héritier de Galcerand 1er, il vécut à la fin du XIIe siècle et au début du XIIIe. En 1217 on a une trace écrite du fait qu'il soit seigneur d'Ille, Estoher, Via et de la moitié de Joch. Il s'est marié à Blanca de Mataplana, héritière d'une famille de Catalogne qui lui apporte en dot Bouleternère, étendant ainsi ses territoires.

Galcerand II meurt en 1252, laissant 5 enfants : Galcerand, Raymond, Ermengaud, Bernard-Hugues et Béatrix.

Galcerand III d'Urg

Héritier des biens de son père, il s'est marié avec Xatberta de Barbayran, affiliée à la famille de Molitg. Il décède en 1379.

Une clause de son testament stipulait qu'à son décès les seigneuries de Via et Joch devrait être vendues pour payer les dettes de son père (Noter le bon sens de Galcerand : Il ne les a pas vendu lui-même, mais l'impose à son enfant !) Il aura une fille Gueralda, qui se mariera avec Arnaud de Cortsavy et qui lui apportera en dot Finestret.

Raymond d'Urg

Second fils de Galcerand II, il était un fidèle du roi d'Aragon alors que la Cerdagne appartenait au roi de Majorque, il fut l'un des membres de l'expédition qui pilla le château de Villariu en Ampourdan. Ce château était une possession de Jacques 1er de Majorque. Il fut dénoncé avec ses complices, Bernard de Corbère, Bérenger d'En et Bernard d'Enveitg entre autre.

Il reçut en apanage de son père plusieurs domaines en Cerdagne plus des fiefs hérités de sa mère, dont Bouleternère. Il se marie avec Esclarmonde de Pallars dont il aura un fils Hugues qui prendra le nom d'Hugues de Mataplana.

Ce dernier se mariera avec Sibille de Pallars, héritière de cette comté, apportant en dot le comté de Pallars et le titre de comte qui va avec à son mari. Egalement héritier des biens de son père, Hugues vendra Bouleternère au roi Jacques 1er de Majorque.

Ermengaud d'Urg

Il embrasse la carrière ecclésiastique et devient évêque de Vich.

Bernard-Hugues

A l'instar de son frère Ermengaud il devient lui aussi un ecclésiastique. Il sera archidiacre d'Elne.

Béatrix d'Urg

Seule fille de Galcerand II, elle épouse Hugues de Saissac, fils et dernier héritier de Pierre de Fenouillet. Béatrix apportera à Pierre de Fenouillet les biens de sa famille, seule personne de sa génération à pouvoir les transmettre. Estoher, Via, Rigarda, Ille, Joch, etc.)



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).