Les Francs


Peuple germanique qui apparut vers le milieu du IIIe siècle sur les rives du Rhin moyen et inférieur. Les Francs furent présents dans les provinces romaines vers 253 et se scindèrent ensuite en deux groupes principaux, les Saliens et les Ripuaires. Les Francs Saliens occupèrent le territoire le long des basses terres rhénanes alors que les Francs Ripuaires s'installèrent sur le cours moyen du fleuve.

Les Saliens furent soumis par l'empereur romain Julien en 358 et s'allièrent alors à Rome. Au cours du Ve siècle, lorsque les Romains se retirèrent du Rhin, les Saliens, menés successivement par Clodion, Mérovée et Childéric Ier, s'établirent dans les territoires situés au nord de la Loire.

Sous le roi salien Clovis Ier, le plus grand des Mérovingiens, la puissance et l'étendue territoriale du royaume franc s'accrurent considérablement. En 486, Clovis renversa Syagrius, le dernier gouverneur de la Gaule, puis soumit successivement les Alamans (bataille dite de Tolbiac en 496), les Burgondes, les Wisigoths d'Aquitaine (bataille de Vouillé en 507), et les Francs Ripuaires. Les frontières de son royaume s'étendaient alors des Pyrénées à la Frise et de l'océan Atlantique au Main. Clovis se convertit au christianisme en 496, ce qui fut à l'origine d'une étroite collaboration entre le royaume franc et la papauté.

À la mort de Clovis, en 511, le royaume fut divisé entre ses quatre fils, divisions et réunifications se succédèrent alors jusqu'à ce que Clotaire II le réunisse en 613. Après sa mort, en 629, seul Dagobert, le dernier des Mérovingiens, réussit encore à imposer son autorité sur tout le royaume. Les rois fainéants cessèrent ensuite d'exercer une réelle influence, l'autorité passant de plus en plus systématiquement aux mains des grands fonctionnaires, en particulier du maire du palais (major domus). Cette charge exista dans tous les royaumes francs.

Dans la partie orientale, l'Austrasie, émergea toutefois une famille puissante, les Carolingiens, qui remplirent sans partage la charge de maire du palais durant plus d'un siècle, gouvernant comme des souverains de fait à défaut de régner en nom. En 687, Pépin le Jeune (ou de Herstal), maire du palais d'Austrasie, défit les forces de Neustrie (la partie occidentale) et de Bourgogne, se proclamant major domus d'un royaume franc unifié. Son fils, Charles Martel, étendit les frontières du royaume vers l'est et arrêta la progression des Maures au cours d'une bataille près de Poitiers en 732.

La puissance franque atteignit son apogée sous le petit-fils de Charles Martel, Charlemagne, qui devint alors le souverain le plus puissant d'Europe. Le 25 décembre 800, il fut couronné empereur à Rome, par le pape Léon III. À la mort de Charlemagne, le royaume fut une nouvelle fois divisé. Charles le Gros fit une ultime tentative de réunification entre 884 et 887, mais celle-ci resta vaine.

Le vaste empire franc fut finalement partagé entre les royaumes des Francs occidentaux (future France), des Francs orientaux (future Allemagne), de Bourgogne et d'Italie.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).