Arboussols


. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire

Description

Perché sur une colline à deux pas du Prieuré de Marcevol, Arboussols est très peu connu, même des catalans. Il est relativement petit et ne possède que quelques rues étroites qui suivent le relief peu escarpé sur lequel il est bâti. Les maisons sont plutôt coquettes avec des façades en vieilles pierres pour la plupart, souvent restaurées. L'église St Sauveur, qui représente le principal atout du village est simple et très bien entretenue. La place principale, dévolue exclusivement aux piétons, est magnifique. La mairie, elle, est un bâtiment sobre qui ressort par rapport aux autres.

Vue générale d'Arboussols

Vue générale d'Arboussols

Dans les environs le visiteur pourra faire de grandes balades à pieds ou à VTT, mais on vient à Arboussols pour sa tranquillité et sa chaleur humaine, pas pour son ambiance enfiévrée ! D'ailleurs les photos ci-dessous montre le village tel qu'il est, avec ses rues calmes, étroites, et surtout son environnement très vert.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.66336493 N,

Longitude : 2.485515395 E

Photos

Situation et accès

Arboussols se trouve au Sud du Fenouillèdes, un peu au Nord du barrage de Vinça. Le village se trouve le long d'une route menant de Marquixanes à Marcevol, il y a donc deux façons de s'y rendre : Par le Nord ou par le Sud.

Au départ de Perpignan, il suffit de suivre la RN116 jusqu'à Marquixanes et la quitter dans le village en direction d'Arboussols, sur la droite. Passer la têt aur le pont et suivre la route qui grimpe de l'autre côté du lac, d'où il y aura quelques superbes points de vue. Si vous arrivez de l'autoroute, pour prendre la RN116 au départ de Perpignan, le mieux est de sortir à Perpignan-Nord.

Carte IGN

Histoire

L'église d'Arboussols

L'église d'Arboussols

Le territoire d'Arboussols possède des traces d'activités humaines préhistoriques, ce qui n'est pas si étonnant que ça vu sa position géographique, dans les collines, en moyenne montagne. Ici, nous avons donc un dolmen. Il est situé le long de la route qui mène d'Arboussols à Marcevol, à peu près à 300m du village sur la droite, en contrebas de 20m. Ce dolmen n'est marqué sur aucune carte. Il faut savoir que quelques autres communes des environs en possèdent également. L'érection des mégalithes soient apparue assez tardivement (-2200).

Par la suite, ni les celtes (-500), ni les romains (-121), ni les wisigoths n'ont laissé de traces sur le territoire d'Arboussols. Après l'Invasion sarrasine et le dépeuplement du Roussillon, c'est Charlemagne qui parvient à prendre cette région (811) et qui la pacifie. Commence alors l'ère chrétienne, et avec elle la multiplication des églises rurales.

C'est ainsi qu'apparu le village d'Arboussols. Sa première mention date de 1011 dans un document récapitulant les possessions de l'abbaye St Michel de Cuxa, Arboussols y apparaît à travers son église Ste Eulalie. Cette possession n'est ni originale (tous les villages des environs leurs appartenaient), ni mouvementée (Arboussols restera sa possession jusqu'à la révolution française). L'église Ste Eulalie est de facture classique, elle fut construite suivant le style roman catalan. Elle à une nef unique et une abside semi-circulaire. Son chevet est décoré d'arcatures aveugles de toutes beautés. Elle est voûtée en berceau sur arcs latéraux, cette voûte ayant remplacée une charpente en bois. Durant ces travaux, faits au XIe puis repris au XIIe, les bâtisseurs en ont profité pour surélever l'église.

Au début du XIIe siècle le Prieuré de Marcevol vint s'installer à proximité. A cette époque, un prieuré était la garantie de pouvoir survivre, mais aussi d'être protégé des agressions extérieures, le prieuré servant alors de forteresse. Grâce à cette position le village pu survivre et même se développer. Au XVIIe siècle l'église initiale fut jugée trop petite pour la population, elle fut alors abandonnée suite à la construction d'une deuxième église dédiée à St Sauveur et de style gothique.

En 1790 la toute jeune république vote une loi déclarant que les biens de l'Eglise sont des biens d'Etat. Tous les édifices religieux qui ne sont pas des paroisses sont condamnés à fermer, le prieuré de Marcevol se plie à la loi et les moines quittent la région. C'est le début de l'exode dans le village d'Arboussols qui vivait essentiellement de l'activité générée par les religieux.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).