Baillestavy


. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire

Description

Le village est tout petit. Lorsque vous y arrivez, que se soit par Vinça ou par Valmanya, laissez votre moyen de locomotion à l'entrée du village dès les premières maisons, puis remontez la route à pieds pour apprécier le calme et la beauté de la vallée. Une fois à la mairie, montez la rue en direction de l'église pour aller la voir, puis faites-en le tour pour y voir le mannequin emprisonné ! Je vous conseille vivement un arrêt au café attenant à la mairie, Colette, la patronne est vraiment sympa.

Vue générale sur Baillestavy

Vue générale sur Baillestavy

Bien que tout petit, Baillestavy sait y faire pour plaire le visiteur. Pas moins de quatre manifestations ont lieu durant l'été, et c'est une vrai foule qui y participe chaque année. Le troisième dimanche de juillet, c'est la fête du fer remémorant l'histoire de l'extraction du minerai dans le Canigou. Les premiers ou deuxième dimanche d'août, c'est la fête du village. Puis est organisé une fête catalane le troisième dimanche d'août et enfin la fête de l'âne a lieu le 3e dimanche de septembre. Des é vènements à ne pas manquer !

D'autres activités marquent le cours de l'année à Baillestavy, mais là il faut vous renseigner en mairie.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.56437448 N,

Longitude : 2.52463217 E

Photos

Situation et accès

Baillestavy est un petit village situé au milieu de la vallée de la Lentilla, vallée qui se commence à Vinça et se termine à Valmanya. Il est en plein dans le Conflent.

Pour vous y rendre, vous n'avez guère le choix, il faut aller à Vinça et suivre les panneaux "Valmanya". Vous prendrez la direction Sud, le village étant géographiquement plein Sud par rapport à Vinça. Si on poursuit la route on passe dans les Aspres et on rejoint des villages comme St Marsal.

Carte IGN

Patrimoine

Au point de vue du patrimoine, Baillestavy se distingue par le mélange des éléments civils, militaires et religieux. Le village lui-même est une curiosité, par sa situation perchée à flanc de colline. Au détour des ruelles on tombe facilement sur quelques maisons anciennes, caractérisés tantôt par une porte en pierre, tantôt par une structure de façade différente, médiévale. Le village était sous la protection d'un château, château dont l'unique vestige est une tour carrée (XIIIe siècle) qui, une fois remaniée, fut transformée en clocher pour l'église.

Il y a deux églises à Baillestavy, toutes les deux dédiées à St André. La plus ancienne date du Xe siècle, remaniée au XIIe. Elle est détaillée sur une page spéciale ici. L'autre est l'église paroissiale actuelle, elle date du XVIIe. C'est elle dont le clocher est une ancienne tour du château. Elle contient une statue de la Vierge très ancienne (XIIIe siècle), d'autres statues du XVIIIe ainsi que quelques boiseries de la même époque, une Vierge et sa cadireta du XVIIe, et plusieurs retables : Un attribué à au sculpteur Louis Généré (fin XVIIe), un consacré au Christ avec un tabernacle du XVIIe, un de St Roch (XIXe) et un dernier de la Vierge (XIXe). St André de Baillestavy contient aussi une chaire du XIXe siècle, et sa cloche est gravée à la date de 1685.

Sinon, le patrimoine de Baillestavy peut être complété par un intéressant pont de pierre médiéval, dont une photo se trouve sur la page consacrée à la vieille église St André.

Histoire

La première trace écrite que l'on a du lieu date de 950. Il s'agit d'un document dans lequel est stipulé que ce domaine est donné à l'abbaye de Saint Michel de Cuxa, construite quelques décennies plus tôt et déjà en forte expansion. Cette annexion précoce lia le hameau à l'abbaye pendant tout le Moyen-age. L'église initiale du village était dédiée à St André. Elle se trouvait en aval de la vallée, actuellement à l'entrée Nord, au milieu du cimetière. St André apparaît aussi en 1011 dans un document recensant les possessions de St Michel. Le village sera fortifié assez rapidement, puisqu'en 1225 apparaît pour la première fois un château. On le lit dans un document citant le "Puig del Castell" ("Colline du château"). Ce château, dont on a une description tardive, consistait en une tour, quelques bâtiments forts et une enceinte.

Mairie de Baillestavy

Mairie de Baillestavy

St André fut abandonné durant le XVIIe siècle au profit de la nouvelle église construite en haut du village, plus accessible (1762). Pour rejoindre le village la vallée était aménagée avec deux chemins sur lesquels les ânes pouvaient circuler, seul moyen de transport utilisable. Mais le village était également en relation avec le suivant, plus loin dans la vallée (Valmanya), puis encore plus loin par un col permettant de passer dans la vallée du Tech.

Durant les XVIIIe et XIXe siècle l'activité principale de la région était l'extraction et la forge du fer. Le Canigou était à cette époque creusé d'une multitude de mines, la main d'œuvre était constituée des habitants des villages alentours, mais aussi de villes plus éloignés comme Arles-sur-Tech ou Montbolo. Pour faire circuler le fer il n'y avait pas d'autres solutions que de passer par les chemins ancestraux étroits et sinueux. On retrouve de nos jours des traces de cette activité, avec par exemple les restes de fours à griller le minerai, de charbonnières ou même les anciennes mines qui sont à découvrir à une heure de marche du village en partant dans la montagne.

De nos jours le village perpétue cette tradition en organisant chaque été la journée du fer, avec Valmanya et La Bastide.

Etymologie

L'origine du nom de ce village est assez précise. Il s'agit de la locution latine "Vallis Stavia" signifiant "la vallée des Estives", c'est-à-dire le lieu d'estivage pour les chevaux.

Héraldique

Description du blason de Baillestavy

Expression héraldique

d'or à la croix de Saint André de sable.

Description

Certains blasons sont plus simples que d'autre, et il faut bien avouer que celui de Baillestavy est parmi eux. Si un blason n'a pas de découpage particulier (vertical, horizontal, en damier, etc), sont expression héraldique commence toujours par sa couleur. Ici, l'or, qui représente bien sûr le jaune. La croix de Saint-André est une croix en forme de X. Le sable, en héraldisme, c'est la couleur noir.

Explications

Le blason de Baillestavy représente la croix de St André sur un fond d'or. St André est le patron du village, tout simplement. C'est un blason relativement simple, et son expression héraldique est l'une des plus simple à comprendre sans connaissances particulières.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).