Château-Roussillon


. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire      . Cartes Postales

Description

Château-Roussillon est un hameau de Perpignan, à l'Est en direction de Canet. Il est sur une petite colline sur laquelle se trouvait l'opidum de Ruscino, mais c'est aussi un ancien village doté d'une église fort jolie que l'on peut encore voir de nos jours.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.70608081 N,

Longitude : 2.945373005 E

Photos

Situation et accès

Chateau-Roussillon est un hameau de Perpignan situé à deux kilomètres à l'Est, mais cette distance à tendance à se réduire vu les lotissements qui se construisent dans cette direction. Il s'agit d'un lieu sur lequel se trouvait un oppidum romain, capitale de la région et qui lui a donné son nom : Ruscino. Ruscino est de nos jours un site archéologique.

Carte IGN

Histoire

Lors de la conquête de la région par Charlemagne, celui-ci fait de Ruscino le chef-lieu de la politique du tout nouveau comté du Roussillon lors de sa création. C'est à cette époque que l'on a construit un nouveau château (Castrum Ruscinonense) qui sera utilisé jusqu'au XIIe siècle. En fait la première mention du château comtal, construit sur les vestiges de la ville antique, remontent au début du Xe siècle. De cette époque il ne reste que la tour qui dresse fièrement sa silhouette et la chapelle. La tour est de forme cylindrique, haute de 20 mètres et n'a que 3 mètres et demi à l'intérieur. Elle est construite en galets de rivière et permettait de communiquer avec d'autres tours de surveillance, à travers le réseau développé par les rois de Majorque. La tour date du XIIIe siècle

Quand à la chapelle, elle est citée la première fois sous la forme Ecclesia Sanctae Mariae en 1153, mais il semble qu'elle est réellement été construite plus tôt, au XIe siècle. En 1153, elle a été refaite quasiment complètement. En 1385, on la retrouve en tant qu'église rurale (Ecclesia ruralis), puis en 1401 elle est unie à la communauté de St Jean de Perpignan, preuve de sa désaffection. Elle se compose de deux nefs, la nef principale et la nef annexe, plus étroite. Chacune à son abside. La partie la plus ancienne est faite en galets et mortier, alors que l'autre, plus récente, est en grès rose d'Espira de l'Agly. La différence de qualité de construction saute aux yeux. L'intérieur de l'église est orné de peintures murales (époque moderne). L'église et la tour son inscrite à l'inventaire des monuments historiques en 1944.

Vers le XIIe siècle la ville tombe en décadence pour ne plus s'en remettre. On retrouve le village dans les possessions des Castelnou vers la fin du XIIIe siècle. C'est en effet en 1299 que le roi Jacques 1er le Conquérant donne la seigneurie de Château-Roussillon à Arnaud de Castelnou.

Bien qu'on n'en ai pas la preuve, Château-Roussillon doit avoir suivi les terres des Castelnou puisqu'en 1378 c'est Pierre de Perapertusa, issu des comtes de Fonollet, qui prend le titre de seigneur de Castell-Rossello. Or la vicomté de Castelnou passe aux mains des vicomtes de Fenouillet durant le XIVe siècle, ce qui semble expliquer que Château-Roussillon a toujours été un fief de cette famille jusqu'à l'extinction de la branche.

Le 2 juin 1415 Pierre Albert de Perpetusa, fils de Pierre, seigneur de Château-Roussillon, fonde un ermitage sur ce lieu "afin de plaire à Dieu". La présence d'un ermite est attestée le 8 août 1445. Cet ermitage apparaît en 1577 sous le nom de de Ste Ruffine, puis en 1688 sous celui de Hermita de Santa Rafina. La révolution française ayant fait supprimer tous les édifices religieux qui ne soient pas des paroisses, Ste Ruffine ne connut plus d'ermites à partir de cette époque. Restaurée en 1988, la chapelle était devenue depuis 1982 une annexe de la paroisse St Jacques de Perpignan.

Après la période des seigneurs de Peypertuse, la seigneurie de Château-Roussillon passa successivement dans les mains de plusieurs familles. Celle des Canta la possédait en 1629, elle la transmit à la famille Oms qui en fit don à la ville de Perpignan. En 1775 l'église est restaurée, comme le prouve la date inscrite sur la clef de voute. A cette occasion les artisants utilisèrent quelques blocs de calcaire coquillier provenant d'un édifice antique. Il reste de nos jours une tour du château toujours fièrement dressée sur son escarpement, particulièrement visible depuis qu'a été ouverte la nouvelle voie rapide vers Canet-en-Roussillon.

Je vous conseille à présent de lire l'histoire de Guillaume, lié à ce village.

Cartes postales

1

1

Une seule carte postale disponible



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).