Corneilla del Vercol


. Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire

Histoire

Corneilla del Vercol, situé en plaine, n'a pas conservé de vestiges de la lointaine époque préhistorique. Il faut dire que son emplacement, sur un sol trop acide, dans une zone restée marécageuse fort longtemps, n'a pas permis la conservation d'ossements ni même d'outils. Par ailleurs, l'érection de dolmens ou de menhirs ne s'est faite que dans des zones de moyennes montagnes (Aspres, Conflent).

Les premiers habitants de la région furent envahis durant les millénaires précédents notre ère par les ibéros-ligures, puis vers -500 par les celtes et enfin les romains (conquête en -121). Ceux-ci, particulièrement bien organisés, structurèrent les terres sur la base de domaines agricoles et c'est là qu'est l'origine de Corneilla del Vercol. D'ailleurs un vestige de cette époque, découvert en 1870, nous apporte la preuve de l'habitat romain sur ce territoire, il s'agit d'une inscription qui semble se rapporter à un monument votif romain. Cette inscription est désormais à Perpignan.

A la chute de l'empire romain, ni les wisigoths (412), ni les sarrasins (735) n'ont laissé de traces sur le site. Il faut dire que ces deux peuples n'ont quasiment pas bâtis et leurs restes sont très rares. Il faudra donc attendre l'arrivée des carolingiens en 811 pour que naisse le système féodal. Les soldats de Charlemagne ayant conquis le territoire, ils firent venir des moines, la plupart du temps de l'empire sarrasin au Sud, pour bâtir des grandes abbayes qui, au fil du temps, essaimèrent des chapelles un peu partout dans la région. La première trace écrite de Corneilla apparaît dans ce contexte, dans un document écrit qui date du IXe siècle faisant mention d'une forêt située au Nord d' Elne et que l'on appelait "Berchale", qui s'est transformé en "Bercol" ou "Vercol". Mais c'est en 1087 que nous pouvons être sûr de l'existence d'une église.

En 1205 le seigneur de Corneilla, Raymond, n'a pas eu de descendance, aussi légua t-il son fief à l'hôpital des pauvres.


Une procession centenaire...

Le 5 avril 1889 le village fut atteint d'une terrible épidémie de variole pestilentielle. Elle fut enrayée grace à Saint Christophe, St patron de la ville, a qui les villageois avaient promis de remplir le devoir pascal chaque année. Jusque dans les années 60 le 5 avril était férié à Corneilla, et une procession se formait à 10h précise. De nos jours, seul un office religieux rappelle cet évènement.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.62274811 N,

Longitude : 2.952136264 E

Photos

Patrimoine

Le patrimoine de Corneilla del Vercol se compose essentiellement de l'église paroissiale et de la chapelle du Paradis, un ancien ermitage développé en cliquant ici.

Le village a toutefois été protégé très tôt par un château construit au XIe siècle. Ce château a d'ailleurs traversé les âges pour nous parvenir, certes largement modifié au XIXe siècle, mais toujours debout. Il est classé monument historique.

L'église paroissiale actuelle, dédiée à St Christophe, est récente, elle date du XIXe siècle. Elle contient quelques intéressantes statues (St Jacques et St Pierre, XIXe, St Christophe, XVIIIe) ainsi qu'une croix processionnelle du XVIIe siècle en argent.

Situation et accès

Corneilla-del-Vercol est au Sud de Perpignan un peu avant Elne.

Carte IGN

Etymologie

Corneilla vient du nom latin Cornéliani, exactement le lieu s'appelait "Villa Cornéliani". Il s'agissait du domaine rural du romain Cornéliani qu'il a obtenu de l'empire romain pour faire fructifier les terres nouvellement conquises. C'était courant, d'autres villages comme Pézilla-la-rivière, Pia ou St Hippolyte ont la même origine.

Quand au mot étrange de "Vercol", c'est un dérivé du nom d'une forêt locale nommée "Berchale", qui donna "Bercol", puis "Vercol".

Héraldique

Description du blason de Corneilla-del-Vercol

Expression héraldique

d'azur aux trois cornets droits d' or, posés en fasce et rangés en pal.

Description

La description héraldique de ce blason est assez simple. Il est "Azur", c'est à dire "bleu". La fasce, c'est une bande horizontale, la disposition des cornets est donc horizontale. Ils sont rangés en "pal", qui est une bande verticale. Voilà, c'est aussi simple que ça.

Explications

Le blason de Corneilla-del-Vercol est bleu sur lequel est plaqué trois cornets d'or. Il faut voir là une représentation du mot "Corneilla", bien que l'étymologie de la ville ne corresponde pas à celle de ces instruments. C'est ce qu'on nomme une "arme parlante", c'est à dire qu'à la seule vue de l'armoirie, on a une idée précise du lieu qu'elle représente, bien que son image ne corresponde pas forcément à l'étymologie du lieu.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).