Creu


. Description      . Photos      . Histoire

Description

Tout ce qui nous reste du village est la fameuse "Tour de Creu", qui est bien connue des habitants du Capcir. Elle se trouve du côté de Matemale.

La tour était de forme carré de 5,5m de côté, elle ne fait que 4m intérieurement. Sa hauteur était de 10m, avec un appareillage fait de pierres granitiques de plus en plus petites au fil de la montée vers le sommet. Les angles sont en pierres équarries.

La tour de Creu avait deux étages, ce qui est classique pour les tours de surveillance du Roussillon. Le rez-de-chaussée était couvert d'un plancher saillant du mur, le 1er étage reposant sur ce plancher. Le 2e étage se terminait par une voûte en berceau. La porte était au niveau du premier étage, un escalier en bois permettait son escamotage en cas de besoin.

Fièrement dressée depuis des siècles dans la plaine, elle s'est abîmée au fil du temps, une partie d'un de ses murs s'étant effondrée durant le XXe siècle. Mais ceci ne constitue qu'une infime partie de sa dégradation par rapport à ce qu'elle a subi au début du XXIe siècle : Elle s'est quasiment complètement effondrée, seul un petit morceau de mur restant debout. La municipalité a sécurisé les alentours. Les photos montrent comment elle était avant et après son effondrement.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.59633388 N,

Longitude : 2.130135927 E

Photos

Situation et accès

Carte IGN

Histoire

Vers la fin du IXe siècle, seule l'église de Formiguères existait (833). Il faut dire que les comtés n'avaient été conquis par les francs que peu de temps avant. (793-811) Ceux-ci, et en particulier Charlemagne, instaurèrent le système féodal. La vallée de l'Aude fut une possession du comte de Razès, et le restera jusqu'en 877, au moment où il sera récupéré par le comte de Cerdagne, liant la vallée à la Catalogne et pas au Languedoc.

Vers la fin du IXe siècle, l'abbaye de St Jacques de Jocou, en Razès, influença le comte pour qu'il fasse créer des églises en Capcir. L'idée était de fédérer les populations montagnardes autour des édifices religieux. C'est ainsi que Creu apparu pour la première fois en 965 sous le nom de Villa Cruce.

Durant le règne du comte de Cerdagne Seniofred (927-967) la villa Creu fut donné à St Michel de Cuxa. Son église était dépendante de celle de Formiguères, qui elle avait un archiprêtre et régnait sur le spirituel de la haute vallée de l'Aude. On retrouve Creu lors de sa donation faite par Guifred II comte de Cerdagne à son second fils Béranger à qui il lui donne les montagnes de Madres avec les villas de la rivière d'Auda qu'on appelle Creu et Réal avec près, pasquiers et garrigues.

Creu était tenu par Pierre de Domanova seigneur de Rodès pour le compte de Guillem de Castelnou son vassal en 1204. En 1286, le village était passé en tant que possession de Guillem de so, vicomte d'Evol. Ce puissant vicomte possédait la plupart des hameaux du Capcir, à l'exception de Puyvalador et Formiguères, une ville royale.

Les vicomtes de So ayant choisi de soutenir le roi de Majorque, lorsque Pierre IV d'Aragon récupéra les comtés il confisqua la vicomté d'Evol et la distribua au comte de Foix. Mais en 1381 le roi d'Aragon, endetté, vendit le mere et mixte empire, host, chevauchée et tous les droits seigneuriaux et justiciers, en franc-alleu sur les lieux et le "chateau" de Creu et sur divers hommes de Vilanova au chevalier Bernat d'Oms.

En 1485 Creu sera vendu par Fahena à Laurent Paulet pour la somme de 285 livres. Son héritier Jean, laissera le hameau en 1549 à son fils Bernard Vivers. Mais ce dernier était endetté et dû céder Creu à son créancier Alexis Grimau. C'est la famille Grimau, dont les descendants se joindront à la famille de Llupia, qui conserveront Creu jusqu'à la Révolution française et la création des communes officielles.

Le village était encore habité au XIXe siècle, mais peu à peu il fut délaissé au profit d'autres villages, plus importants. De nos jours il ne reste de Creu que quelques pans de murs de la tour et du mas principal ainsi que des cultures en terrasses et leurs murs de soutènement.

Etymologie

Creu (prononcez Créou) signifie Croix en catalan. Bien qu'il soit possible qu'il fasse référence à une croix plantée par un quelconque missionnaire bénédictin durant la fin du VIIIe siècle, il est plus probable qu'il s'agisse d'un lieu à la croisée des chemins : la Via Roedana (Traversant le Capcir du Nord au Sud) croisant le chemin de la Vall de Feu.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).