Felluns


. Photos      . Patrimoine      . Histoire

Histoire

Situé en plein Fenouillèdes (cette région se poursuit dans l'Aude, le département limitrophe), Felluns a la chance d'avoir été occupé dès l'époque mégalithique, c'est à dire vers -2200. Le dolmen qu'ont érigé les hommes préhistoriques est toujours debout de nos jours, il se trouve au bout d'une route forestière qui serpente vers l'Est du village.

Par la suite ni les celtes (vers -500), ni les romains (-128) n'ont laissé de traces de leurs passages dans ce lieu. Il n'était probablement pas habité, sa situation géographique, en hauteur et dans un vallon, n'était pas la plus idéale sachant que l'ensemble de la région était à peupler. En 408, l'empire romain chute face à l'invasion des peuples germaniques, dont les wisigoths, qui occupent le Roussillon en 412. Là aussi, pas de traces des wisigoths à Felluns, pas plus que des sarrasins qui les ont chassé (739). En fait il faudra attendre l'arrivée des carolingiens (811) pour que Felluns apparaisse.

Nous n'avons pas de document relatant l'histoire de ce village à une époque aussi lointaine. Il faut se pencher sur l'architecture, et en particulier de son église pour savoir qu'elle fut bâtie aux environs du XIIe siècle, plus probablement vers la fin de ce siècle. Elle est bien sûr de style roman et est dédiée à la Vierge de l'Assomption. Cette église contient une vierge à l'enfant en bois qui semble avoir été fabriqué au XIIIe siècle.

En 1258, suite à la défaite du roi d'Aragon dans l'épisode des cathares, le Roussillon est partagé en deux. Le Fenouillèdes, dont fait partie Felluns, va au roi de France. Cette séparation sera effective jusqu'en 1659, année de la signature du traité des Pyrénées, qui associera le Roussillon à la France de façon définitive.

Durant le Moyen-âge Felluns sera une possession du comte de Bésalù, à qui appartenait la vicomté de Fenouillèdes, puis passera directement au comte de Barcelone après la fusion des deux comtés.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.76157595 N,

Longitude : 2.483206904 E

Photos

Patrimoine

Il faut savoir qu'au XIIe siècle la région était peu peuplée, mais la population était disséminée dans de nombreux villages (que l'on nommait pas ainsi d'ailleurs). Il s'agissait plus de regroupements de fermes qu'autre chose. A chaque regroupement une chapelle ou église fut construite, c'est la raison de la présence de nombreuses chapelles aujourd'hui éloignées des villages mais qui indique qu'il y avait des habitations à cet endroit. Ainsi le territoire de Feilluns comprend une chapelle dédiée à St Julien, St Julien des Albas, qui est aussi de style roman. Elle est extrêmement dépouillée, avec un plan rectangulaire sans abside et un appareillage simple.

Situation et accès

Carte IGN

Héraldique

Description du blason de Felluns

Expression héraldique

de sable au chevron d' argent, au chef du même.

Description

Le blason de Felluns est intéressant car il n'est pas très complexe et permet d'apprendre quelques notions de base d'héraldisme. Reprenons son expression. Le blason est qualifé de "Sable". C'est le mot qu'on utilise en héraldique pour désigner le noir. Le chevron, lui est "d'argent" (c'est le blanc). Le mot "Chef" désigne la partie haute du blason. Cette partie est qualifiée "du même". Ca, ça signifie que c'est de la même couleur que l'élément précédemment décrit, donc le blanc dans ce cas. Voilà, c'est aussi simple que ça.

Il faut noter que si le chevron avait été qualifié "d'abaissé", il aurait été orienté vers le bas. Mais en l'absence de ce mot, il est vers le haut.

Explications

Le blason de Felluns présente un chevron sur fond noir, c'est une arme très simple. Il est a rapprocher du blason de Bélesta, orienté vers le bas, lui. Je n'ai malheureusement pas d'informations sur la provenance de cette arme.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).