Le Vernet




. Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire

Histoire

La prochaine fois que vous passerez à la patte d'oie au Moyen-Vernet faites attention à l'église romane, elle est un peu cachée par les bâtiments modernes. Il s'agit de St Christophe, qui était le centre du village. La première mention de cet édifice date de 899 dans une charte de Charles le chauve (Ecclesia Sancti Christophi) qui indique qu'elle appartenait à un certain Stéphanus et son épouse Anna, seigneur de Vernet. La partie la plus ancienne est la tour ronde qu'on peut toujours voir, elle présente une fenêtre en forme de croix grecque du Xe siècle. Sous l'église se trouve une crypte dédiée à St Rémy et qui précède le caveau des seigneurs du Vernet.

L'église St Christophe suivra son statut de paroisse indépendante jusqu'en 1436, année où l'église sera unie à la communauté de l'église St Jean de Perpignan. Cette union indique que la paroisse commençait à se désaffecter lentement, ce qui sera confirmé au XVIIe siècle par la transformation de l'église en ermitage. Le statut d'ermitage, pour une église, est un peu comme une ultime étape avant la destruction, le lieu était choisi pour son isolement. Nul doute que dans le cas de St Christophe du Vernet, l'ermitage n'était pas aussi isolé que Galamus par exemple, d'autant plus qu'à cette époque les ermites avaient un rôle social dans la société catalane, c'étaient un peu les confidents, les donneurs de conseils : ils devaient donc être un peu plus accessibles qu'au cours des siècles précédents.

Toujours est-il que c'est en 1688 que l'on trouve la première trace de la Hermita de Sant Christofol. Cet ermitage existera jusqu'à la révolution française, en 1790, année où la loi supprima tous les bâtiments religieux qui ne sont pas des paroisses. Ainsi disparu temporairement St Christophe. En 1933 eut lieu une restauration partielle de l'édifice, puis dans les années suivantes l'église fut remise en état pour le culte. En 1955 Monseigneur Carsalade du Pont, évêque de Perpignan, érige à nouveau le bourg du Vernet en paroisse. St François règnera alors sur le bas Vernet et St Christophe sur le haut Vernet.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.7133601 N,

Longitude : 2.889336312 E

Photos

Patrimoine


Le château des seigneurs du Vernet

De nos jours entre le lycée Maillols et la clinique la Roussillonnaise se trouve le château seigneurial. Et oui, il existe toujours mais il est sur le terrain de la clinique, en grande partie masqué par les grands arbres. Bien qu'il ait été très largement modifié, il conserve un donjon du XIe siècle. Il appartenait à Stéphanus et sa femme Anna, seigneur de Vernet en 899 comme nous l'avons dit plus haut.

Le château passera à son fils, Louis, puis à Pons de Vernet. On le retrouve en 1261, cette année là il fut cédé au comte d'Ampurias Pons-Hug IV en échange de son château de Cadaquès. Pons de Vernet dû, pour l'occasion, céder de nombreux autres terres qu'ils possédaient, ainsi que certains droits.

Au XIVe siècle le château devient une maison de jeu peu recommandable. Les consuls de Perpignan l'achetèrent en 1443 et firent cesser les désordres qui y étaient perpétrés.

A la révolution il fut vendu à des particuliers qui se le passèrent d'années en années en tant que maison d'habitation.

Situation et accès

Le Vernet est un quartier de Perpignan, côté Nord de la ville. Il se compose du Haut-Vernet, près du centre-ville, du Moyen-Vernet, pour l'essentiel une zone industrielle et du Bas Vernet, une cité urbaine. Cet ancien village a été rattrapé par l'agglomération de Perpignan qui l'a transformé en quartier.

Carte IGN



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).