Les Cortals

Un hameau de La Llagonne toujours vivace, mais bien isolé.


. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire

Description

Les Cortals sont un drôle de lieu, très isolé. Il s'agit d'une ancienne commune administrativement indépendante mais pendant peu de temps, sa faible démographie poussant le législateur à l'intégrer dans celle de La Llagonne. Il y a assez peu à en dire, il s'agit d'un groupe d'une dizaine de maisons serrées, avec un hangar agricole sur les hauteurs. Il est le long de la route d'Ayguatébia, une route peu fréquentée et en bon état malgré les intempéries régulières. Ce qui étonne le plus c'est la concentration des habitations, habituellement dans une telle situation le village possède quelques maisons récentes un peu à l'écart mais ici ce n'est pas le cas. Il ressemble à un hameau abandonné mais pourtant il ne l'est pas.

Autre chose étonnante, c'est le fait qu'il soit à flanc de côteaux, dans une prairie herbeuse à la lisière de la forêt. On a l'impression qu'il a été posé au milieu de la vallée, sans raison aucune.

Je ne connais vraiment ce hameau, j'y suis juste passé une ou deux fois et je peux dire que l'air qu'on y respire est d'une pureté exemplaire, et que la vue y est magnifique. On imagine qu'à 1600m d'altitude, l'hiver ne doit pas être facile, la route n'étant pas un axe prioritaire elle ne doit pas être dégagée rapidement.


"Les Cortals", en catalan, ce sont des prés fermés dans lequels on faisait l'élevage de bovins ou d'ovins, cette zone devait, historiquement, être le lieu de pacage des habitants de La Lagonne et de Mont-Louis. De nos jours le village peut servir de point de départ pour des balades à pieds, mais en toute honnêteté, si j'avais le choix je partirai d'ailleurs, d'un endroit avec plus de choix.


Voir aussi :

La station de ski de La Quillane

Le village de La Llagonne

L'ancien village de La Quillane

La vallée du Capcir

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.52991029 N,

Longitude : 2.136343247 E

Photos

Situation et accès

"Les Cortals" sont un hameau de La Llagonne, de l'autre côté de la vallée. Il s'agit d'un groupe de maisons isolées le long de la route d'Ayguatébia, construites à 1600m d'altitude.

Carte IGN

Histoire

Tout comme La Llagonne, le territoire des Cortals n'a pas conservé de vestiges de l'époque préhistorique, ni du paléolithique, ni de l'époque mégalithiques (dolmens ou menhirs). Ca ne signifie pas que nos ancêtres n'habitaient pas ce territoire, juste qu'ils n'en ont pas laissé de traces. Les différents peuples qui se sont succédés dans la vallée n'ont pas plus laissés de traces : les celtes, (vers -500), les romains (-128), les wisigoths (408), les sarrasins (739) se sont succédés, mais de façon transparente pour les historiens. Il faut dire que si les romains ont beaucoup construit, les sarrasins, eux, se sont contentés d'occuper le terrain. En 811 Charlemagne conquiert militairement le Roussillon et y implante le système féodal. C'est à partir de cette époque, la christianisation de la région, qui commença réellement l'histoire des Cortals.

Situé initialement plus au Nord (à 1 km) de l'actuel village, la présence de la chapelle "Saint Valentin de Sponda" dans un document du pape Jean XIII marque la première trace du village. C'était en 968. En 1070 on retrouve une seconde trace sous cette même forme. Il y est précisé que St Valentin de Sponda est à l'occident d'Ayguatébia. Le village qui se forma près de St Valentin était petit, sur un site que l'on appelle de nos jours "Les Casals". Il fut déplacé par la suite pour une raison inconnue. Initialement sous la coupe du comte de Cerdagne, il passa lors d'une donation à l'abbaye St Michel de Cuxa, puis au seigneur de Nyer. Aux alentours de la seconde moitié du XVIIe siècle Les Cortals sont une possession de Charles 1er de Banyuls, de la famille Banyls de Montferrer. On retrouve le hameau en tant que possession de la famille Ducup de Saint Paul, de Perpignan aux alentours du XVIIIe siècle. (1789)

Les Cortals deviendront une commune en 1802, mais la faiblesse de sa population l'obligera à réintégrer La Llagonne en 1823 sous le nom de "La Llagonne - Les Cortals". Le village n'a eu qu'un maire, Isidore Capdet. Sa sépulture était visible au milieu du XXe siècle sur le territoire aux Cortals proprement dit.

Etymologie

"Les Cortals", ça signifie "Les champs clôturés", en catalan. C'est à cette endroit qu'il y avait les pacages, apparemment.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).