Llo




. Photos      . Patrimoine      . Histoire

Histoire

Llo était un lieu d'habitation à l'époque néolithique. On a retrouvé un champ d'urnes, c'est à dire un des premiers cimetières, dans une grotte près de Llo. (-1200)

Des fouilles ont été faites sur des sites de la commune et l'on a retrouvé des objets datant de -3500 ans, soit dans les tout premiers temps de l'occupation des Keretanis. Par la suite le site n'a jamais vraiment été abandonné par nos lointains ancêtres.

Par la suite les différents peuples qui sont venus dans cette région n'ont pas laissé de traces de leurs passages. Il faut dire qu'en Roussillon, on n'a peu de vestiges de ces civilisations (celtes, romains, wisigoths, sarrasins), et dans la vallée de Llo encore moins, une bonne partie de ces peuples n'ayant que traversé la Cerdagne sans s'y installer (seuls les romains l'ont véritablement conquis, sur les kérétanis)


Le village durant le Moyen-Age

Or en 811 Charlemagne conquiert définitivement le Roussillon. Instaurant le système féodal, il attire dans cette nouvelle région des chrétiens en y implantant tout d'abord de grandes abbayes qui essaimeront des chapelles un peu partout, chapelle servant à attirer les futurs habitants. Ainsi apparu les premiers habitants chrétiens de la vallée de Llo.

Aux alentours du XIe siècle, Llo s'est doté d'un château destiné à protéger la population des attaques des sarrasins, toujours possibles. Ca faisait du site un haut lieu militaire, même si ce n'était pas le seul dans le coin. Ce château possédait comme toujours une chapelle, dite castrale, dédiée à St Félix. On en trouve une trace dans un document daté du 26 décembre 1260 citant Joannes, monachus Sancti Felicis de Alo (Jean, moine à St Félix de Llo), mais elle est de construction antérieure (XIe siècle). De nos jours, il reste du château quelques ruines et de la chapelle les murs périphériques sur quelques mètres de hauteur. Elle mesurait 12m50 sur 6 de large et avait une abside semi-circulaire et un clocher mur. Il y a aussi les restes de la tour del Vacaro, qui était un dispositif avancé dans la protection du château.

Si initialement la Cerdagne était une possession directe du comte de Cerdagne, ceux-ci distribuèrent peu à peu leurs territoires à leurs vassaux. Ainsi en était-il de Llo qui fut donné à la famille de Pinos, dont on retrouve un descendant propriétaire de l'alleu de Llo en 1274. Il s'agissait de Galcerand III de Pinos, qui possédait le château et la villa de Llo (cuius erant castrum et villa de Alone). Cette année là il concéda aussi les pacages de la vallée de Llo aux habitants de la commune.

Le fils de Galcerand III de Pinos épousa Timberga de Canet. Ce couple sera la base de la branche des seigneurs de Canet, qui devinrent des vicomtes par la suite. A partir du XIIe siècle une rivalité s'instaura entre la collégiale de Corneilla de Conflent et les chanoines de la cathédrale d'Urgell au sujet de la paroisse de Llo. En 1167 les chanoines eurent gain de cause, ce qui plaça le village sous la coupe spirituelle de la cathédrale d'Urgell plutôt que de celle d'Elne (Corneilla de Conflent était une dépendance de la cathédrale d'Elne)

Le fogatge de 1359 (recensement) indique qu'il existe 19 feux à Llo. Le village était désigné sous le nom de Loch del Lo.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.45476054 N,

Longitude : 2.062840218 E

Photos

Patrimoine

Pour un petit village de Cerdagne, Llo se défend plutôt bien en ce qui concerne le patrimoine local. Quatre éléments majeurs s'en dégagent : La tour del Vacaro, l'ancien château féodal, la chapelle ruinée San Féliu et l'église romane St Fructueux.

  • L'ancien château féodal, qui se trouve au Sud du village, légèrement en hauteur.
  • La tour del Vacaro se trouve à proximité du château. Il suffit de suivre un petit sentier sur une distance très courte pour y accéder.
  • La chapelle San Féliu est difficile d'accès, elle se trouve sur le sommet du Lladre, la montagne dominant Llo. Pour les plus aventuriers, le mieux est de passer par la Via Ferrata, qui vous permettra de monter au sommet en toute sécurité.
  • Enfin l'église romane St Fructueux est un élément majeur du patrimoine roman catalan. Vous en avez les détails sur une page spéciale

Le territoire de Llo possède aussi un oratoire original non pas par sa forme, plutôt banale, mais par le fait qu'il est dédié à Notre Dame de Nuria. Il se dresse sur le chemin du village par la famille Carreras de Barcelone, propriétaire à l'époque de la maison attenante.

Situation et accès

Carte IGN

Etymologie

Le nom de ce village a beaucoup évolué avant de se fixer à cette graphie, mais on n'a pas d'explication fiable sur le nom de "Llo".

Héraldique

Description du blason de Llo

Expression héraldique

De gueules au lion d' argent.

Description

La description héraldique de ce blason est vraiment aisée. Elle commence par la couleur générale, prouvant ainsi qu'il est d'une seule partie (pas scindée). "De gueules" signifie "rouge" en héraldisme. Le lion, lui, est qualifié "d'argent", c'est la couleur blanche.

Explications

Le blason de Llo représente un lion sur fond de rouge, c'est une arme relativement simple. Il s'agit probablement d'une arme parlante, c'est à dire que ce qui y est inscrit fait indubitablement penser au lieu représenté, même si il n'y a aucun autre rapport qu'un rapprochement phonétique, une sorte de rébus. Il faut savoir qu'avant de se fixer, l'orthographe de Llo a beaucoup varié, le lieu s'est appelé "Alone" entre autre. De là à faire une analogie entre le "Lion" et "Alone", il n'y a qu'un pas, que je franchis.

Pour la petite histoire, Llo n'est pas la seule ville a avoir le lion comme emblème : Canet-en-Roussillon, Bouleternère par exemple.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).