Llupia




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire

Description

Llupia est une ville plutôt petite. Elle est doté d'un centre urbain très dense dans lequel les rues, peu nombreuses, sont étroites et bordées de maisons assez hautes. L'ensemble forme une sorte de petit labyrinthe où il est toutefois difficile de se perdre, la plupart de ces rues débouchant sur une avenue ou une route périphérique. S'opposant à cette densité les lotissements qui ont été créé comme un peu partout sont assez peu étendus, il y en a un grand vers le Sud et un autre à l'Ouest de la ville, qui est un peu plus ancien. Dans ces lotissements la densité est relativement faible.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.61944696 N,

Longitude : 2.769862623 E

Photos

Situation et accès

Llupia est une ville assez restreinte se trouvant dans la banlieue de Thuir, au Sud-Ouest de Perpignan. Pour y accéder, il faut suivre la route de Thuir au départ de Perpignan et poursuivre la route lorsqu'on y arrive, en direction de Terrats. Llupia sera indiqué sur la gauche. En arrivant de l'Espagne, il vaut mieux passer par Trouillas, par exemple en quittant la route du Boulou au niveau du mas Sabole.

Carte IGN

Patrimoine

Le patrimoine de Llupia n'est pas très important, il se compose essentiellement de l'église paroissiale St Thomas, datant du XIIe siècle, donc d'origine romane. Elle subit de nombreuses transformations : Remplacement de la charpente en bois par une voûte en berceau, ajout de deux chapelles latérales (au XIVe siècle), puis transformation du chœur en sacristie. Lors du remplacement de la toiture, l'église fut légèrement surélevée. On peut encore voir de nos jours les traces de la corniche qui supportait la charpente initiale, le long du mur gouttereau Sud. Cette église contient encore des objets de grandes valeurs : Une grille de tribune en fer forgé datant du XVIIIe siècle, un panneau peint du Christ et de saint Thomas du XVIe, un retable du maître-autel du XVIIIe. Elle a également un intéressant arc triomphal du XVIIIe siècle.

Histoire

Llupia, comme la quasi-totalité des villages de la plaine, n'a pas conservé sur son territoire de traces de l'activité préhistorique, le sol acide n'ayant pas permis la bonne tenue des restes de cette lointaine époque. Par la suite ni les ibéro-ligures, peuples mixtes ayant conquis le territoire durant le dernier millénaire, ni les romains, ni les wisigoths n'ont laissé de vestiges à Llupia. Cet état de fait n'est pas rare, le peuplement de la région ayant été très lent.

En fait le village apparaît pour la première fois en 1019, soit relativement tôt durant l'ère carolingienne. Le lieu est cité d'après son église comme c'était toujours le cas à cette époque. Il s'agissait de l'église romane St Thomas. Autour de l'église s'est formé un hameau de maisons dont les habitants recherchaient la protection d'un bâtiment suffisamment solide pour les protéger. Cette église, à la fois lieu de culte et de protection, fut remplacé dans ce dernier rôle par un château, plus efficace. Ce château existait en 1195, il dépendait comme la plupart des châteaux des Aspres et du Vallespir de la vicomté de Castelnou. De nos jours il reste des vestiges de ce château au village.

Durant le Moyen-Age, les seigneurs de Llupia jouèrent un rôle important dans la noblesse roussillonnaise. Un signe de ce rôle important se trouve dans le fait qu'ils furent les second propriétaires de la Casa Xanxo, à Perpignan.

Etymologie

Le nom de Llupia vient du mot "Loup", probablement parce qu'il y en avait beaucoup dans la région.

Héraldique

Description du blason de Llupia

Expression héraldique

d'or à la croix cléchée, vidée et pommetée de douze pièces de gueules, à la filière du même.

Description

Si le blason de Llupia parait bien simple, sa description héraldique l'est beaucoup moins. En voici sa description, pour pouvoir la comprendre. Déjà, la première information est sa couleur ("d'or"...), il s'agit du jaune. Ca signifie qu'il est d'un seul tenant, il n'est pas scindé en deux parties (ou plus). La croix "cléchée" est la croix occitane, celle où chaque branche est évasée. Elle est "vidée", c'est à dire qu'il n'y a que le contour, "pommetée" (les angles sont décorés) par 12 pièces (des simples ronds) le tout "de gueules". Ce mot indique la couleur rouge. La "filière", c'est le contour général du blason et "du même" indique que l'on parle de la même couleur que le dernier élément décrit. Ici, c'est le rouge. Le blason de Llupia est donc entouré d'un liseré rouge, liseré qui n'est pas représenté sur le schéma ci-dessus.

Explications

Si la ville a pris ce blason, c'est tout simplement parce qu'il s'agissait des armoiries de la famille des marquis de Llupia.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).