Marquixanes




. Photos      . Patrimoine      . Histoire

Histoire

Situé dans la vallée de la Têt, dès les premiers contreforts du Conflent, Marquixanes n'a pas conservé de vestiges de la préhistoire, du moins rien n'a encore été trouvé. De façon plus évidente, il n'y a pas de dolmens ni de menhirs sur le territoire du village, caractéristiques de la civilisation mégalithique (-2200). Par la suite les ibéro-ligures, venus du Sud (Ibéres) et du Nord (Ligures) n'ont eux aussi pas laissé de traces à Marquixanes.Ce sont les romains qui les premiers ont laissé des vestiges de leurs passages sous la forme de la Via Confluentana, la route romain reliant la Via Domitia à Elne à Llivia, capitale romaine de la Cerdagne. Puis ni les wisigoths (412), ni les sarrasins (739) n'ont laissé de traces ici.

Le village de Marquixanes est cité pour la première fois dans un texte de 1025 en tant que propriété de l'abbaye de Saint Martin du Canigou. La curiosité est qu'il en restera propriétaire jusqu'à la révolution, ce qui est assez rare et a eu pour conséquence de ne pas trop troubler la tranquillité les villageois.

Une autre trace du village apparaît peu de temps après, en 1035. Cette année là le canal d'alimentation en eau du village est cité. En 1172 l'abbé reçu l'autorisation de construire une enceinte fortifiée dont il reste pas mal de vestiges encore à notre époque. Au XIVe siècle, cette enceinte fut modifiée de façon à s'adapter aux lois naturelles d'urbanisation qui se sont imposées à ce moment.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.64088139 N,

Longitude : 2.485349507 E

Photos

Patrimoine

Le patrimoine de Marquixanes n'est pas très étendu mais il est plutôt dense. Il se concentre dans la "cellera" (noyau central) et se compose essentiellement de l'église paroissiale, d'origine romane et probablement construite durant le XIe siècle. Elle est dédiée à Ste Eulalie. De nos jours il nous reste de cette époque le clocher carré (4m70 de côté), le reste ayant été détruit pour bâtir l'actuelle église au XVIIe siècle.

Elle contient l'un des plus importants mobiliers du département, avec de nombreux retables (Maître-autel, 1692, du Rosaire, XVIIe, de la Passion, 1701, de St Gaudérique, 1742, de St Joseph, 1762, de St Sébastien, XVIIIe, de St Antoine de Padoue, XVIIIe, de Notre-Dame-du-Remède, fin XVIIIe, de St Jean-Baptiste, XIXe). Elle a aussi quelques statues (Christ, XVIIe, Vierge dans sa cadireta, XVIIe, Vierge, XVIIe plus quelques autres), des toiles des XVIIe et XVIIIe siècle, un reliquaire du XVe, et un peu d'orfèvrerie dans la sacristie.

Mis à part cet important patrimoine religieux le village possède de grands pans de sa fortification médiévale, ainsi que quelques maisons anciennes datées de 1580, 1612, 1631, 1644, 1660, 1737, etc.

Situation et accès

Carte IGN

Héraldique

Description du blason de Marquixanes

Expression héraldique

Parti : au premier d' argent à la clef de sinople, au second de gueules plain.

Description

La description du blason est plutôt simple à faire. Le premier mot, "parti", introduit le format du blason : Il sera coupé en deux dans le sens de la hauteur, par le milieu. On s'attend à avoir deux descriptions, une par côté, en commençant par la gauche. La première partie est dite "d'argent" (blanche) à la clef de "sinople" (verte). La seconde est "de gueules" (rouge), et "plain", c'est à dire sans décoration. Voilà, c'est vraiment facile.

Explications

Le blason de Marquixanes représente une clef sur un fond bicolore. Je n'ai malheureusement pas d'explications sur ce décor. Il semble évident que la clef désigne St Pierre, mais ce n'est pas le Saint patron de la ville, c'est Ste Eulalie.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).