Montalba le Château


. Photos      . Histoire

Histoire

Histoire ancienne

L'histoire de Montalba commence comme beaucoup de ces villages à l'époque préhistorique. C'est entre -2200 et -1800 qu'à lieu l'époque mégalithique qui se caractérise par l'érection de dolmens un peu partout dans la région. Montalba possède le sien, toujours visibles. Cette époque ne nous ayant pas laissé plus de traces, il faut poursuivre l'histoire sans s'arrêter sur cette époque plus que ça, encore que les époques suivantes ne nous apportent pas tellement plus de renseignements. Ceux sont en effet les ibéro-ligures, puis les celtes, vers -500, qui s'emparèrent de la région. Puis vinrent les romains, en -121, mais ces derniers n'ont pas laissé de traces non plus à Montalba, pas plus que leurs successeurs les wisigoths (408) ou les sarrasins (739).

Origine du village

Quand à l'évolution du village lui-même, on a peu de documents qui peuvent nous la donner. Le village prend le nom de son château à l'époque de sa construction, aux alentours du IXe siècle. Il fut construit autour d'une grosse tour carrée. La chapelle date du XIIe siècle, elle est toujours debout.

Montalba appartenait aux seigneurs de Perpapertusa au XIIe siècle. En 1118, on voit ainsi Bernard-Bérenger de Perapertusa, fils de Constantia rendre hommage à Ramon comte de Barcelone. En 1130, c'est Bérenger de Perapertusa, fils de Geralda, qui fait de même.

Séparation territoriale

Arrive alors l'année 1258. La fusion des familles des comtes de Barcelone, suzerain du Fenouillèdes, et de celles des rois d'Aragon a imposé l'établissement d'une frontière claire entre la France et l'Aragon. Ce fut fait cette année là grâce au traité de Corbeil. Cette frontière passait à Latour de France, Bélesta et remontait vers la vallée de l'Agly, ce qui fait que tout le Fenouillèdes passa du côté de la France. Le Peyrepertuse également.

On retrouve d'ailleurs une trace de cette famille entre 1325 et 1366, où Séguier de Perapertusa est dit "seigneur de Montalba". Il était l'époux d'Huguette de Pontos. C'est leur fils Antoine qui héritera de cette seigneurie, entre 1366 et 1386. Bien évidemment, placé proche de la frontière, le château de Montalba fut jusqu'en 1659, (date du traité des Pyrénées), le siège de multiples accrochages entre français et catalans.

Les fortifications

Le village possède une enceinte polygonale du XIVe siècle faite en moellons de granit, elle fait 1 mètre 50 d'épaisseur. Elle est percée de deux rangs d'archères sur le pan de mur Ouest, ces dernières étant particulièrement étroites (8 à 10cm par 80cm de haut) à ébrasement étroit. L'enceinte était percée d'une porte sur arc brisée côté Est. Côté Nord, une poterne couverte d'un demi-cintre permettait le passage vers l'extérieur. Le sommet du rempart est désormais détruit. Le château, lui, a été remanié à plusieurs périodes. Il a été construit autour d'une tour de surveillance carrée. Son plan est en forme de L dont l'aile Ouest a été reconstruite au XVIe et XVIIe. Le château possédait une citerne et une chapelle castrale qui fut reconvertie en l'église paroissiale.

Epoque moderne

La commune de Montalba a pris le nom officiel de Montalba-le-Château en 1933.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.69579059 N,

Longitude : 2.559880827 E

Photos

Situation et accès

Carte IGN

Héraldique

Description du blason de Montalba-le-Château

Expression héraldique

de sable aux trois pals d' argent, au chef du même.

Description

Le blason de Montalba est assez simple, mais il nécessite quand même une petite explication. L'expression héraldique comme par "De sable", ce qui correspond à sa couleur : Le noir. Les trois "pals" (barres verticales) sont "d'argent" (de couleur blanche). Le "chef", c'est la partie haute du blason, et enfin "du même" veut dire "de la même couleur que le dernier élément décrit", ici c'est le blanc. La partie haute est donc blanche.

Explications

Blason sur une plaque

Blason sur une plaque

Le blason de Montalba est noir à trois bandes verticales blanches, la partie supérieure du blason restant blanche. On trouve ce blason de nos jours dans le village, sur les plaques de rue.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).