Montbolo


. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire

Description

Impossible de passer par Montbolo sans faire une halte à l'église ! Non seulement elle est splendide, intérieurement comme extérieurement, mais elle a été aménagé : A l'intérieur un "son et lumière" a été mis en place et permet ainsi une visite commentée. Mais le village vaut la visite pour d'autres éléments : Le jardin botanique, essentiellement constitué de plantes méditerranéennes, le parcours géologique (créé à l'initiative de J.M. Vargas), qui présente des roches et minéraux de la région, la table d'orientation, à proximité de l'aire de pique-nique... Pensez aussi à vous balader dans les ruelles, vous y découvrirez des anciennes maisons, des petits jardins, etc.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.48485466 N,

Longitude : 2.653656877 E

Photos

Situation et accès

Montbolo est un village situé sur la rive gauche du Tech. Le village est surnommé le "Balcon du Vallespir", grâce à la vue exceptionnelle sur la chaîne des Pyrénées que l'on y a. Il se trouve à 5 kms de la station thermale d'Amélie les bains et à une bonne trentaine de Perpignan.

Pour s'y rendre il faut, au départ de Perpignan, suivre la route du Boulou, la départementale 900, et tourner au Boulou vers Arles-sur-Tech, Amélie-les-Bains ou Prats-de-Mollo, les trois villes étant dans le Vallespir. A Amélie-les-Bains, il faut tourner à droite, Montbolo est à quelques kilomètres. La route se poursuit vers Taulis, mais elle est longue et sinueuse.

Carte IGN

Patrimoine

Le patrimoine de Montbolo est assez restreint. Il se compose essentiellement de l'église St André, consacrée en 993 et qui nous est parvenu avec très peu de transformations.

L'édifice est à nef unique, rectangulaire, terminé à l'est par deux absides à chevet droit masquées de nos jours par le retable du maître autel. La voûte est en berceau brisé. Le clocher Ouest a une cloche datée de 1452. La tribune date de 1624. L'église possède également un bénitier en marbre rose daté de 1634 sculpté du blason de Montbolo. Les fonds baptismaux sont plus récents, ils datent de 1820. Bâtie avec d'épais murs, les fenêtres étaient hautes, petites, et la porte était défendue par une bretèche dont subsiste encore deux corbeaux. Le retable du maître autel date de 1711, il est d'inspiration baroque.

Histoire

L'histoire de Montbolo commence relativement tôt, à une époque où le village n'existait pas encore. Le site fut en effet occupé par des hommes du néolithique moyen, (présence attestée entre le VIe millénaire et l'an 3500 av. J.-C. environ). C'est à la grotte de la Balma que ces vestiges ont été retrouvé, en particulier des éléments propres à l'agriculture, comme des haches, qui datent de -4000 ans. Mais mis à part cet exceptionnel ensemble préhistorique, plus rien ne vient troubler l'histoire de ce site avant le Xe siècle. Entretemps les celtes (-500), puis les romains (-121), puis les wisigoths (Ve siècle) puis les sarrasins (739) se rendirent maître du Vallespir, et donc de ce site, mais personne n'a construit de bâtiments suffisamment solides pour qu'ils aient traversé le temps jusqu'à nous. Il est toutefois probable que personne n'ai habité le territoire de Montbolo durant ces époques lointaines.

En 811 Charlemagne et son armée conquiert la plaine du Roussillon, puis repousse les sarrasins jusqu'à l'actuel Barcelone. Les territoires nouvellement conquit furent peuplés par des pionniers venus du Nord de la France, qui s'installèrent sur des emplacements stratégiques de la vallée du Tech en ce qui nous concerne.

La première mention concrète de Montbolo date de 993, l'année de la consécration de son église. Cette église, dédiée à St André, est une merveille de l'architecture romane que l'histoire nous a légué en très bon état. Elle fut construite fortifiée, car cette époque était propice aux attaques de brigands.

Le village s'est développé lentement. Aux XIe et XIIe siècle, il était sous la domination temporelle du comte de Castelnou, qui gérait à son profit l'ensemble des Aspres et du Vallespir. Spirituellement, le village dépendait de l'évêché d'Elne. Village agricole, on retrouve une trace de Montbolo durant les siècles suivants, mais aucun évènement majeur ne vient troubler le calme de son histoire, pas même l'épisode des Angelêts, ces hommes du Vallespir s'étant opposés au gouvernement de Louis XIV et suite au rétablissement de la gabelle qu'il leur imposa.

Un peu sur les hauteurs du Tech, Montbolo ne fut pas non plus attaqué par les troupes du général Ricardos durant la guerre de 1793. Les soldats espagols ont en effet parcourus assez rapidement la vallée du Tech, descendant de Prats-de-Mollo vers le Boulou pour rejoindre leur seconde armée ayant franchi le col du Perthus.


La Rodella

Il existe une tradition ancestrale à Montbolo qui a traversée les âges : la Rodella a été célébré les premières fois en l'an 1465 : chaque année, le 30 juillet, les habitants offrent aux saints patrons d'Arles-sur-Tech un cierge enroulé sur un châssis en remerciement de leur protection.

Etymologie

Je n'ai pas encore l'explication du nom "Montbolo". Il parait évident que "Mont" désigne la montagne, celle où le village est adossé. Mais j'ignore ce que signifie "Bolo".

Héraldique

Description du blason de Montbolo

Expression héraldique

d'azur à un sautoir alésé d' argent.

Description

Le blason de Montbolo est facile à expliquer. Il faut tout d'abord savoir que si un blason n'est pas scindé, sa description commence par sa couleur. Ici, il est "d'azur", soit "Bleu". Le "sautoir" est une croix en forme de X. L'adjectif "alésé" veut dire que les branches de la croix ne touchent pas les bords du blason, ce qui est classique et aurait pu ne pas être précisé. Reste la qualification "d'argent", qui représente la couleur blanche.

Explications

Le blason de Montbolo représente une croix de St André d'or sur fond bleu. Pourquoi ? Tout simplement parce que St André est le Saint Patron de la ville.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).