Néfiach


. Patrimoine      . Histoire

Histoire

Le site de Néfiach n'est pas riche en vestiges de l'ancien temps. Les hommes préhistoriques, si ils ont vécus dans le Ribéral, ne nous ont pas laissé de traces de leurs présences, les sols acides et la présence toute proche de la Têt ayant effacé le moindre os ou outils.

La disparition de nos lointains ancêtres fit place aux ibéro-ligures, puis aux celtes (-500) et aux romains (-121). Bien que ceux-ci aient fortement marqués le Roussillon, Néfiach ne conserve pas de traces de leurs présences non plus. Nul doute pourtant que le territoire, si proche de la rivière, n'ai pas été transformé en domaine agricole.

Par la suite, ni les wisigoths (412), ni les sarrasins trois siècles plus tard (739) ne laissèrent de vestiges, mais dans leurs cas c'est quasiment le cas partout. Il faudra attendre la reconquête par Charlemagne en 811 pour que s'installe la féodalité et qu'apparaissent les premiers villages tels que nous les connaissons. Le territoire de Néfiach se peupla de pionniers francs venus du Nord de la France à la suite des moines. A chacun son rôle : les soldats pacifièrent le Roussillon, les moines vinrent y installer la foi chrétienne, les habitants purent alors s'installer.

La ville est citée pour la première fois sous le nom de l'alleu de Nisifiaco, en 850. 850, c'est plutôt tôt dans l'histoire des villages. Puis en 1163 un autre document cite le canal d'arrosage qui a été creusé.

En 1245, alors que la Catalogne se développe vers le Sud, le roi d'Aragon Jacques 1er fortifie la frontière Nord de son royaume. La plupart des villages vont se doter de fortifications. Le château de Néfiach apparaît en 1274, il semble qu'il ait été construit peu avant.

Patrimoine

L'église de Néfiach date du XVIIIe siècle. Elle contient quelques pièces intéressantes : Dans fonts baptismaux de 1698, les retables du maître-autel, du Rosaire et du Christ (réalisés en 1756 par Navarre), ainsi qu'une croix processionnelle du XVIe siècle.

Situation et accès

Carte IGN



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).