Osseja




. Photos      . Patrimoine      . Histoire

Histoire

Le site d'Osséja était habité dès l'ère protohistorique. On y a retrouvé de splendides gravures rupestres faites dans des plaques de schistes sur les lieux-dits "Repta del Genevri" et au "Pla del Lloser". Mais la suite de l'histoire du site est assez opaque. Ni les kérétanis, ni les romains n'ont laissé de traces dans les environs. Et pourtant nul doute qu'ils y ont vécus puisque les romains par exemple était très présent en Cerdagne (Llivia était leur capitale régionale) En fait il faut attendre l'arrivée des carolingiens en 811 pour que commence véritablement l'histoire d'Osséja. Le système féodal se met en place, les grandes abbayes construisent des églises un peu partout pour fédérer les habitants des contrées parfois très éloignées les unes des autres. C'est ainsi qu'apparaît au Xe siècle l'église St Pierre, possession de l'abbaye bénédictine St Pierre de Rodes, actuellement en Catalogne Sud. A partir du XIIe siècle St Pierre passera sous le contrôle de la collégiale Ste Marie de Llillet (Bergueda).

Place de l'église

Place de l'église

L'église initiale sera consacré le 2 novembre 1219 par l'évêque d'Urgell, le lieu est alors cité Olceia. Cette église, de facture classique pour du roman catalan, est faite en un mélange de calcaire et de granit. L'appareil est soigné. Architecturalement, elle est à nef unique et dispose d'une abside semi-circulaire couverte d'un cul-de-four.

Osséja était sur un lieu de passage, en plein plateau cerdan. Du coup pendant tout le Moyen-age, le hameau servait de relais de diligences pour les voyageurs. En 1359 eut le un fogatge, c'est à dire un recensement des feux (foyers) de tous les lieux d'habitation de la Catalogne. En Cerdagne ce document indique qu'Osséja, nommé Oceja e la perroquia (Osséja et la paroisse) possède 32 feux, soit 200 personnes.

La nouvelle église, elle, date de 1819. En 1848 Osséja était un gros bourg de 1000 habitants qui vivaient essentiellement d'agriculture et d'élevage. En 1832, la commune se voit amputée d'une partie de son territoire pour former la nouvelle commune de Valcebollère. Ce ne fut que temporaire puisqu'en 1972 elle revient dans le giron d'Osséja.

A l'époque moderne, la ville s'est équipée d'un plan d'eau en 1977.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.41445896 N,

Longitude : 1.981504583 E

Photos

Patrimoine

Osséjà n'est pas connu pour son immense patrimoine, mais il faut quand même citer la présence de l'église paroissiale, dédiée à St Pierre. Elle est d'origine romane, bien que largement modifiée ultérieurement, et possède en son sein des peintures murales des XIIe et XIVe siècles. L'abside fut construite peu après l'église, en 1219, elle est inscrite aux Monuments Historiques. La nef est l'élément le plus récent, il fut reconstruit en 1894.

Cette église contient plusieurs retables, dont celui de St Sébastien attribué à Paul Sunyer (1734), de Ste Lucie (XVIIIe siècle), du maître-autel (1774), du Rosaire (1699, par Joseph Sunyer). Ce dernier était en place dans l'église de Valcebollère, mais il fut récupéré en même temps que tout le mobilier lorsque Valcebollère a été rattaché à Osséja. L'église St Pierre contient aussi un Christ gisant du XVIIe siècle, un autre sculpté du XVIIIe et une statue de St Joseph du XVIIe.

Précisons aussi que Valcebollère est un hameau d'Osséja, et qu'il contient une autre église et deux oratoires. Vous en saurez plus en lisant la page sur ce lieu (Valcebollère)

Situation et accès

Carte IGN

Héraldique

Description du blason d'Osseja

Expression héraldique

écartelé : au premier d' azur au soleil non figuré d' or, au deuxième d'or aux quatre pals de gueules, au troisième de gueules aux deux clefs d'or passées en sautoir et liées du même, au quatrième d'azur au pin cousu de sinople.

Description

Le blason d'Osséja est l'un des plus complexe qui existe dans la région. Il est dit "écartelé", c'est à dire en 4 parties égales délimitées par un trait vertical et un autre horizontal. On s'attend donc à avoir l'explication de chacune de ces parties, dans l'ordre suivant : Haut Gauche, Haut Droit, Bas Gauche, Bas Droit. C'est ce qui est exprimé par "au premier", "au deuxième", etc. La première partie est "d'azur" au soleil non figuré "d'or", c'est à dire "bleu" au soleil rayonnant "jaune". La deuxième est "d'or" aux quatre "pals" de "gueules", soit "jaune" à quatre "bandes verticales" "rouges". La troisième est de "gueules" au deux clefs "d'or" passées en "sautoir". Ca désigne un blason "rouge" avec deux clefs "jaunes" qui se croisent en forme un X. Enfin la quatrième partie est "d'azur" au pin "cousu" de "sinople". L'azur, c'est le bleu, le sinople, c'est le vert. Le mot "cousu" appelle des notions d'héraldisme supplémentaires.

Il faut savoir qu'en héraldisme, il y a les couleurs de type "métaux" et celles de type "émaux". Les métaux, ce sont le jaune et le blanc (or et argent). Les émaux, ce sont les autres (bleu, vert, rouge, violet, noir, etc.) Les règles veulent qu'on ne mette jamais un émail sur un autre, ou un métal sur un autre. Quand ça arrive, il faut le préciser car c'est anormal. Ici, le vert est sur le bleu, deux émaux. D'où l'utilisation du mot "cousu", pour indiquer qu'on a lié deux émaux ensemble.

Explications

Le blason d'Osséja est assez complexe. En damier deux par deux, il représente le soleil (haut à gauche), le blason catalan (haut à droite), les clefs de St Pierre (bas à gauche) et un sapin (bas à droite).

Le soleil représente l'ensoleillement accueillant dont dispose la ville. Les clefs de St Pierre sont la représentation du Saint protecteur de la ville. Le sapin indique une ville de montagne. Quand au drapeau catalan, c'est pour marquer l'appartenance d'Osséja à cette région.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).