Sahorre




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Cartes Postales

Description

Sahorre est un village assez simple, plutôt étendu et peu dense. Il n'y a pas énormément d'habitants, sur place. Le cœur du village est assez dense lui, mais tout petit. Deux ou trois rues étroites le forment, mais le reste du village se trouve le long de la départementale.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.53228549 N,

Longitude : 2.361897825 E

Photos

Situation et accès

Sahorre se trouve dans le Conflent, au Sud de Villefranche-de-Conflent. Pour s'y rendre il faut prendre, au départ de Perpignan, la Nationale 116 en direction de l'Andorre, et bifurquer juste après Villefranche en direction de Fuilla. Passer Fuilla, Sahorre est un peu plus loin. Comptez trois quarts d'heure pour vous rendre sur place.

Carte IGN

Patrimoine

Sur le territoire de Sahorre se trouve, sur un petit plateau rocheux, la tour de Goa. Sinon, le village possède l'église St Cyprien, qui est au centre du village, et l'église St Etienne, sur les hauteurs, face au village. Difficile de la rater, dans la forêt. Et puis il faut parler du hameau de Thorrent, un peu à l'écart, qui se trouve sur son territoire.

Histoire

L'apparition des premiers habitats eu lieu dans les collines du Conflent, qui étaient pour eux idéales (boisées, proches de la plaine, douces au climat). Quelques autres communes des environs possèdent, en guise de preuve, des dolmens ou menhirs, bien que l'érection des mégalithes soient apparue assez tardivement (-2200). Par la suite, ni les celtes (-500), ni les romains (-121), ni les wisigoths n'ont laissé de traces sur le territoire de Sahorre. Après l'Invasion sarrasine et le dépeuplement du Roussillon, c'est Charlemagne qui parvient à prendre cette région (811) et qui la pacifie. Commence alors l'ère chrétienne, et avec elle la multiplication des églises rurales. C'est ainsi qu'apparu le village tel que nous le connaissons aujourd'hui.

L'église initiale de Sahorre est attestée dès 869 dans un acte indiquant qu'elle appartenait à l'abbaye Ste Marie d'Arles. Cette église initiale fut remplacée par une autre de style roman durant le XIIe siècle. Dédiée à St Etienne, elle suit un plan à nef unique terminée par une abside semi-circulaire. Elle a un clocher de 19m de haut. Extérieurement son chevet est superbement décoré de dents d'engrenage et d'arcatures aveugles, son appareillage est soigné. Intérieurement, St Etienne dispose de deux chapelles latérales creusées dans l'épaisseur des murs, ce qui donne l'impression d'un chœur tréflé.

Au Moyen-âge, Sahorre dépendait de la vicomté de Conflent. On trouve une trace importante du village en 1381.

En 1355 eu lieu un recensement fait dans le but d'établir la liste des feux royaux des vigueries du Roussillon et du Conflent imposés pour financer de la guerre de Sardaigne. Sahorre y possédait 32 feux. Cette année là l'infant Jean, futur Jean 1er d'Aragon mais encore sous la tutelle de son père Pierre IV le cérémonieux (voir Généalogie des rois d'Aragon) donna à Bérenger III d'Oms la seigneurie de Sahorre en même temps que celle de Fuilla et de Villeneuve en Capcir pour la somme de 1500 florins.

La famille Oms conservera la seigneurie de Sahorre jusqu'à Raymond d'Oms, qui sera obligé de rendre au roi de France le 20 août 1682 tous ses biens suite à la perte d'un procès ayant commencé plus de 250 ans plus tôt !

En 1822 Thorrent, un hameau de Sahorre sera officiellement englobé dans la commune. Auparavant, il s'agissait d'une commune indépendante. Au XIXe siècle, en 1878 exactement fut consacrée la nouvelle église de Sahorre. C'est à cette occasion qu'elle changea de Saint Patron, passant sous la protection de St Cyprien. Elle a récupéré le mobilier de l'église initiale, en particulier une croix processionnelle du XVe siècle et quelques statues des XVIIe et XVIIIe siècle.

Héraldique

Description du blason de Sahorre

Expression héraldique

de sinople, à l'écusson d' or abaissé, chargé d'un château de gueules.

Description

Au final ce blason est assez simple à décrire, il n'est pas très précis. Il commence par la couleur générale, comme tous les blasons non scindé en plusieurs parties. Ici, c'est "De sinople...", donc vert. L'écusson est dit "abaissé", (orienté vers le bas) et il est "d'or" (c'est la couleur jaune). Il est "chargé" (il contient) un château de "gueules" (c'est le nom donné à la couleur rouge)

Explications

Le blason de Sahorre représente un château rouge sur un fond jaune en losange, lui même sur un blason vert. L'origine de cette représentation est à chercher dans l'histoire locale, où la présence d'un château nous éclaire. Quand aux couleurs, difficile de savoir pourquoi elles ont été choisies, si ce n'est que le vert et le rouge sont des couleurs dites "émail" et que le jaune est un "métal". En héraldique, on met toujours un émail sur un métal, ou vice-versa. Le losange devait donc être un métal, donc jaune ou blanc ("or" ou "argent", les deux seules couleurs de types métaux).

Cartes postales

1

1

Une seule carte postale disponible



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).