Saleilles




. Photos      . Histoire

Histoire

Le village de Saleilles a une origine incertaine. Initialement il s'agissait d'un hameau de Cabestang (Cabestany), qui a pris rapidement son indépendance. L'église initiale, consacrée à St Etienne, est attestée dès 927. Mais comme souvent, le temps la marqua beaucoup plus rapidement à cette lointaine époque car les techniques de construction ne permettaient pas de conserver sur plus d'un siècle un tel bâtiment. Elle fut donc refaite en 1024 par ordre de l'évêché d'Elne. Cette église est toujours visible de nos jours. Elle est à nef unique, voûtée en berceau brisé. De façon classique, son abside est en hémicycle voûté en cul-de-four. L'appareillage est fait en galets et moellons. Comme toute les églises de cette époque, il s'agissait du coeur du village. Le cimetière attenant à d'ailleurs permis la découverte de tombes allant du Xe au XIIe siècle.

Entre 1130 et 1140 Udalgar, vicomte de Castelnou mais aussi évêque d'Elne détache Saleilles de sa vicomté pour la rattacher à l'évêché. On a ainsi la preuve que Saleilles, malgré son éloignement du Vallespir, faisait partie de la vicomté de Castelnou au début du XIIe siècle. C'est ainsi que le village changea de maître, passant d'un pouvoir temporel (une vicomté) à un pouvoir spirituel (évêché).

Au XIIIe siècle le prévôt de Saleilles était l'un des 5 dignitaires qui constituaient le chapitre d'Elne, avec ceux de Bages, Baixas et Trouillas. Cette information indique que le village jouissait d'une grande importance et c'est probablement lui qui fit construire la muraille de protection qui date de cette époque (XIIIe siècle). Des documents aux archives indiquent qu'en 1322 elle était déjà construite.

Mais au temps des rois de Majorque la ville de Perpignan a considérablement grandi, et cela aux dépends des villages alentours. Saleilles subit alors une légère perte de population. (Début XIVe siècle) Dans les années 1560 à 1610 l'église St Etienne subit d'autres travaux, avec la construction du retable (1600) et la fonte de la cloche. D'après toutes les inscriptions lisibles cette cloche date de la fin du XVIIe siècle.

L'église St Etienne est également intéressante dans la mesure où elle fut peu à peu laissée à l'abandon (rénovation en 1861, avec en particulier l'érection du campanile) jusqu'à ce qu'une riche propriétaire proposa le financement d'une nouvelle église vers 1894, mais les travaux furent arrêtés à la mort de la donatrice. C'est ainsi que le clocher ne fut jamais construit, ce qui donne une allure particulière à l'église actuelle. Malgré leur déception, les habitants inhumèrent la donatrice sous le maître-autel.

Cette nouvelle église devient alors celle du village, et l'ancienne fut désaffectée en 1913. Elle a été inscrit sur l'inventaire supplémentaires des MH le 21 juin 1985. La cloche est classée au catalogue des mobiliers historiques, le 20 novembre 1987.

Saleilles, ancien hameau, a demandé à de nombreuses reprises son autonomie (En 1873, 1877 puis 1900) pour finalement l'obtenir en 1924. Son expansion démographique fut de 17% de 1948 à 1966, ce qui est considérable pour cette période.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.65460495 N,

Longitude : 2.951553778 E

Photos

Situation et accès

Carte IGN

Etymologie

Le mot Saleilles provient d'une déformation de Sale (issu de l'invasion wisigothique) signifiant "Salle" ou "Pièce". Chaque habitant devait tenir à disposition une de ces pièces dans sa maison pour loger le propriétaires des terres qu'il cultivait (les habitants étaient pour la plupart des fermiers), mais vu l'étroitesse des maisons il est probable que tous les villageois ai construit une seule maison, avec une seule pièce, pour tous les propriétaires, une sorte de salle commune.

Le lieu où était cette maison s'est appelé "Sale" auquel on a ajouté un diminutif car il s'agissait d'une petite maison.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).