St André


. Photos      . Patrimoine      . Histoire

Histoire

La situation géographique de St André, aux pieds des Albères, n'était pas idéale pour les premières civilisations qui sont venus s'installer dans la région. Si la lointaine période paléolithique nous est inconnue, il est probable que le territoire où se trouve aujourd'hui la ville n'ai pas été habitée. Au néolithique, par contre, nous avons retrouvé des vestiges de nos ancêtres, un passé relativement récent, les hommes préhistoriques de cette époque étant descendus des collines pour faire de l'élevage et de l'agriculture en bord de plaine.

Par la suite, les celtes vinrent occuper la région en -500, puis les romains (conquête en -121). Les romains ont laissé quelques vestiges de cette époque (les deux cippes qui se trouvent dans l'église), prouvant l'occupation des lieux dès les premiers temps. Puis, les vandales (408) et surtout les wisigoths (412) s'installèrent sur l'actuelle Espagne, plus l'Aquitaine et le Languedoc-Roussillon. La plaine du Roussillon se construit de quelques bâtiments sur les collines, mais aucun reste de cette époque n'en a été retrouvé ici, pas plus d'ailleurs que des sarrasins, venus les déloger en 739 et qui se sont contentés de traverser la région, la vidant de sa faible population.

C'est donc une région quasiment vide que Charlemagne conquit (définitivement en 811) avec ces francs. Commence alors l'époque médiévale. A cette époque, le site sur lequel se trouve aujourd'hui la ville était excempte de toute construction. Motivés par Charlemagne et ses successeurs, des moines vinrent s'installer dans le Roussillon, y bâtirent des abbayes devenues célèbres. C'est là qu'apparait le monastère carolingien de St André, protégé par Louis le Débonnaire. La construction d'un monastère, rapidement fortifié, s'accompagna tout à fait naturellement de la construction de quelques maisons, les premiers paysans venant y chercher la protection des moines. Un hameau se forme, qui deviendra plus tard la ville que nous connaissons.

Au XIIe siècle, le jeu de pouvoir entre les différents comtés fit que l'abbaye de Lagrasse prit en charge le monastère St André. Cette abbaye était une puissante confrérie des Corbières.

Simple information, mais à la révolution française le village de Taxo d'Amont a été rattaché à la commune de St André.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.55162892 N,

Longitude : 2.971606405 E

Photos

Patrimoine

L'église paroissiale St André date du XIIe, pour celle que nous connaissons. Elle a remplacé l'église initiale, et nous avons la chance d'en avoir des restes pré-romans. La nef unique est épaulée par des contreforts intérieurs faisant office de collatéraux. Le linteau sculpté du portail est surmonté d'une fenêtre. L'église contient une table d'autel et un bénitier du XIIe siècle, ainsi que des fragment de peinture murale de la même époque sur un mur du cloître. Il existe aussi un autre fragment de peinture, du XIIIe, ainsi que deux cippes romains trouvés sur place. Elle contient en aussi cinq statues remarquable : une Vierge à l'enfant du XVIIe siècle, un St Gaudérique (XIXe), une Ste Marie Madeleine (XVIIe), un St Benoit (XIXe) et un St Antoine (XVIIIe). Toutes ces statues sont en bois polychromé, doré, et sculpté. Parmi les tableaux, citons simplement "Transverbération de Ste Thérèse", attribué à Guerra (2e moitié du XVIIe siècle)

Le territoire de St André possède aussi l'ancienne église paroissiale Ste Marie del Prat, de style roman, ainsi que la chapelle St Michel.

Situation et accès

Carte IGN

Etymologie

Saint André est le Saint Patron de la ville, formée sur l'abbaye que l'on nomme ainsi.

Héraldique

Description du blason de St André

Expression héraldique

de sable aux trois fasces componées d' or et de gueules.

Description

Le blason de St André est une arme parlante, c'est à dire que sa représentation graphique évoque directement le nom de la commune. Ici St André est représenté "en carnation" avec une croix en forme de X évoquant son supplice. Le nom de la commune est indiqué dans une banderole en chef.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).