St Nazaire




. Description      . Photos      . Patrimoine      . Histoire      . Cartes Postales

Description

Passons à présent à un récit que raconte Pierre Vidal dans son ouvrage, "Histoire pittoresque des Pyrénées-Orientales". Rassurez-vous, il a été écrit au tout début du XXe siècle.

     "Ces villages [de Théza à Perpignan] sont habités par des gens travailleurs, de moeurs pacifiques, mais très superstitieux; ils pratiquent considérablement le Senyar, le conjurt, l'enaygament et tiennent les rebouteurs et les envoûteurs pour des gens puissants; "le jouanette", habile somnanbule lucide de Perpignan, jouit chez eux d'une haute réputation."

     En note, P. Vidal précise : ["La Jouanette"], c'est elle qui fait insérer dans les journaux des annonces de ce calibre : AVIS : Mme Anna Boutet, dite Jouanette, somnanbule extralucide, rue de l'aloës, N°10, informe le public qu'elle a délivré la famille Laffont, de Saleilles, d'un mauvais esprit qui, sous la forme d'une couleuvre du poids de 36 kilog. cherchait à les étrangler, après avoir étouffé deux enfants dans l'espace de cinq jours; qu'elle a sauvé deux vaches et deux veaux appartenant à Mme Roland, de Canet, après en avoir perdu cinq; elle a, en outre, découvert un squelette qui se trouvait entre deux puits et qui rendait inhabitable la maison du sieur Rigarrague de Collioure. L'esprit a même porté chez elle un signal qu'elle tient à la disposition du public (issu du "Réveil Social", de Perpignan, du 22 juillet 1893)

     Une autre précision de l'auteur, Pierre Vidal : L'enaygament, vient de ce que un animal domestique ou un enfant, et quelquefois une grande personne, peut tomber malade jusqu'à mourir pour avoir été privé d'un objet ou d'un aliment qu'ils ont convoité en voyant donner à un autre. Le remède propre à combattre cette singulière maladie se trouve, pour les personnes, dans la confiture d'églantier, et, pour les animaux, dans une bouillie de plantes diverses. Les paroles du conjurt (exorciste) changent avec la maladie et les plantes qu'on emploie. La personne qui s'intéresse au malade s'en va dans la campagne cueillir neuf plantes dite "dal cause" [...], elle en laisse quatre sur le lieu même, mais retournées sens dessus-dessous; les autres cinq seront pendues à la crémaillère de la cheminée, chez le malade.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.66641144 N,

Longitude : 2.988954732 E

Photos

Situation et accès

Carte IGN

Patrimoine

St-Nazaire est un village dont l'extension est récente, mais ça ne l'empêche pas d'avoir un patrimoine historique intéressant, à commencer par son église paroissiale, dédiée à St Nazaire bien sûr. L'histoire de la ville en fait mention. Mis à part elle, il y a à St Nazaire une ancienne tour à signaux, dont il ne reste que les soubassements, un puits à glace et sur son territoire, un peu à l'écart, la chapelle Notre Dame de l'Arca.

Construite au XIXe siècle, c'est à dire assez récemment, elle a longtemps appartenu à la famille Durand. Faute d'entretien elle tomba en désuétude, mais fini par être racheté par la mairie, qui l'a restauré et en à fait un lieu de culte et de repos. Autrefois il y avait une procession, début octobre, qui partait de l'église du village et y arrivait. C'était la fête une grande fête, un aplec. Il y avait même parfois des camelots.

Histoire

Comme la quasi-totalité des villes de la plaine, St Nazaire ne possède pas de traces d'activités humaines datant de la préhistoire. C'est dû au sol, trop acide, qui ne peut pas conserver de vestiges d'une si lointaine époque. Les différents peuples qui occupèrent la région avant l'ère carolingienne (Celtes en -500, romains en -121, wisigoths en 408, sarrasins en 739) ne laissèrent pas plus. Il faut dire que si l'on fait exception des romains, pour lesquelles les vestiges sont nombreux, les autres peuples n'ont pas bâtis, ce qui expliquent la rareté archéologique en ce qui les concerne.

Il faudra attendre donc la reconquête par Charlemagne des territoires occupés par les sarrasins, en 811, pour que naissent les villages tels que nous les connaissons aujourd'hui. Saint Nazaire est mentionné pour la première fois en 899 à travers la présence de son église dans un acte où elle était située (entre les salines et l'étang). Elle était de style roman, mais elle fut modifiée à plusieurs reprises avant d'être détruite en 1874 pour faire place à une autre, plus grande, commencée deux ans auparavant et finie cinq ans plus tard. C'est cette église que nous connaissons de nos jours et qui contient entre autre un Christ du XVIIIe siècle.

Le village était protégé par une tour de surveillance dont l'origine est incertaine. Pour certain elle aurait été construite durant le XIIe siècle et aurait fait parti du dispositif de surveillance des rois de Majorque. Pour d'autres elle daterait du XVe siècle. Toujours est-il qu'elle fut édifiée en brique à une hauteur de quinze mètres. Elle s'est effondrée en 1972, et sur ses restes ont construisit une fontaine.

Etymologie

Initialement le site de St Nazaire était désigné par l'expression "de la solsa" signifiant "de la soude" car c'est ici que ce produit était produit. St Nazaire, c'est le nom du Saint Patron de la ville, tout simplement.

Héraldique

Description du blason de St Nazaire

Expression héraldique

D'azur à la tour d' argent, ajourée de sable, sur une terrasse de sinople.

Description

Le blason de St Nazaire est assez simple. Il faut tout d'abord savoir que si un blason n'est pas scindé en plusieurs parties, son expression héraldique commence toujours par sa couleur. C'est le cas ici avec le mot "d'azur...", qui signifie "Bleu...". La tour est qualifiée d'argent (blanche), elle est "ajourée", c'est à dire que les fenêtres n'ont pas la même couleur que la tour elle-même, de "sable", nom donné à la couleur noire. La terrasse, c'est la partie basse du blason. Elle est "de sinople", soit "verte".

Blason sur une plaque

Blason sur une plaque

Explications

Le blason de St Nazaire représente une tour blanche sur fond bleu. Au sol, le vert domine. Il représente la tour de St Nazaire, aujourd'hui en grande partie détruite. On retrouve ce symbole sur les plaques de rues de la ville, mais avec un fond "sanq et or" et avec le nom catalan de la ville : "Sant Nazari de la Solsa".

Cartes postales

1

1

Une seule carte postale disponible



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).