St Paul de Fenouillet


. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire

Description

St Paul est une ville regroupant pas mal des commerces de la région. Si sa voisine Caudiès est elle aussi assez bien pourvu à ce sujet, St Paul est un peu le centre de la région et absorbe donc une bonne partie de l'activité économique de la vallée. Elle dispose de quelques entreprises qui améliorent encore plus l'activité économique de la ville, sans compter sur l'activité agricole et ses nombreuses vignes. De plus c'est une ville touristique, qui dispose parmi ses atouts du chapitre, un édifice religieux bien connu dans la région, de l'ermitage de Galamus, une vrai curiosité, et les gorges de Galamus, qui permettent de faire des activités sportives et nautiques. Il y a aussi les gorges de la Fou, qui sont assez courtes mais toujours impressionnantes.

St Paul de Fenouillet

St Paul de Fenouillet

Il y a également à St Paul une vie associative importante, en particulier dans le domaine culturel et festif. La ville elle-même est plutôt classique, elle se compose de longues ruelles étroites et piétonnières aux maisons parfaitement alignées. Aucune originalité là dedans, mais la ville fait avec ce que l'histoire lui a légué. Le fait que la route principale passe dans le centre-ville est aussi un problème car cette route coupe la ville en plusieurs quartiers, ce qui n'arrive généralement pas dans le cas contraire. Encore que St Paul s'en sort plutôt bien par rapport à Maury ou Caudiès, véritablement coupés en deux à cause de cette même route.

En définitive la vie semble assez agréable à St Paul, il y fait bon vivre.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.80960296 N,

Longitude : 2.504988341 E

Photos

Situation et accès

St Paul-de-Fenouillèdes est une ville de moyenne importance se trouvant au centre de la vallée de l'Agly, à l'endroit où celle-ci arrive du Nord à travers les gorges de Galamus. La ville est a un nœud routier car elle est à la fois sur la départementale reliant Perpignan à Foix et sur la route menant vers le Nord à Galamus et vers le Sud vers Sournia et Ansignan. C'est un peu la porte d'entrée des villages du Fenouillèdes.

Pour aller à St Paul au départ de Perpignan c'est assez simple, il suffit de prendre la route de Foix qui débute à côté de l'aéroport et de la suivre. Vous traverserez Cases-de-Pène, Estagel puis Maury avant d'arriver sur place.

Carte IGN

Histoire

Saint-Paul de Fenouillet était au VIIe siècle une "villa" appelé "Mone daria". A cette époque déjà des religieux avaient élus domicile dans une grotte des abords du futur village, lançant une sorte de tradition d'ermitage. C'est là le point de départ de l' ermitage de Galamus.

Une charte de 870 du roi Charles le Chauve porte donation en faveur du comte Bellon de diverses terres, villages et métairies dans le pays de Fenouillet. Evidemment, Saint-Paul en faisait partie. Pour information, Bellon, comte de Carcassonne, fut nommé comte de Roussillon, de Besalu, de Cerdagne dès que ces terres furent reprises aux Sarrasins. Dans le courant du siècle suivant un prieuré de bénédictins fut fondé et porta le nom de Saint Paul de Valolas, ce monastère jouissait des mêmes privilèges que l'abbaye d'Alet. Ce fut l'ancienne chanoinie et résidence de l'évêque d'Alet Nicolas Pavillon.

Après la guerre contre les cathares ce bourg devint ville royale sous la réserve de quelques droits qui demeurèrent acquis à la communauté religieuse bénédictine. Quand cette communauté fut érigé en chapitre collégial la ville de Saint Paul était déjà sous dépendance du sénéchal de Carcassonne et des gouverneurs de la province. C'est à cette époque que la ville devient la capitale du Fenouillèdes. L'église actuelle de St Paul date du XIVe siècle.

Quand les armées anglaises envahirent le Languedoc, le Comte d'Armagnac ordonna qu'on fortifia les villes de St Paul et de Caudiès. Plus tard, lors de la guerre entre Charles VII et Ferdinand roi d'Espagne, St Paul était pourvu de fortifications en bon état. En 1536, les armées espagnoles parvinrent à s'emparer de la ville et l'incendièrent. En 1543, les remparts furent détruits, mais à nouveau reconstruits sous Charles IX en 1565 (A croire qu'ils n'avaient que ça à faire !)

Au XVe siècle les moines franciscains parcouraient les routes. De passage à St Paul ils aménagèrent la grotte de Galamus et c'est à partir de ce moment que l'ermitage prit tout son sens. A la révolution le chapitre fut saisi et vendu comme bien d'état à des personnes privées, qui l'ont transformé en appartement. Il fallut attendre le XXe siècle pour prendre conscience de l'importance du bâtiment et le faire réhabiliter. Vers 1845 les 4 portes principales de la ville furent détruites, faisant suite à la disparition progressive des remparts, dépourvus d'utilité après le déplacement de la frontière.

Etymologie

Le nom chrétien de Saint Paul provient du nom du prieuré de bénédictins qui s'installèrent sur le village dès le IXe siècle.

Héraldique

Description du blason de St Paul de Fenouillet

Expression héraldique

de gueules à l'épée basse d' argent, garnie d' or.

Description

Le blason de St Paul-de-Fenouillet a une expression héraldique différente de la représentation proprement dite. Laquelle est la plus correcte, je l'ignore. Toujours est-il que la description telle qu'elle a été écrite ci-dessus signifie : "Rouge (de gueules) à l'épée basse (orientée vers le bas du blason) d'argent (blanche), garnie d'or (avec des ornements jaunes).

Explications

Le blason de St Paul de Fenouillet s'est formé sur celle du chapitre de St Paul qui sont bleu et le blanc en dents de scie verticales. Y fut ajouté l'épée du martyr de St Paul sur fond rouge. Là aussi ma description héraldique ne correspond pas à la représentation communément admise qui est reproduite ci-dessus.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).