Station de Formiguères

Une belle station de ski qui mériterait d'être plus connue




. Description      . Photos      . Situation et accès      . Histoire

Description

La station de ski de Formiguères est l'une des 10 stations de sport d'hiver des Pyrénées Catalanes. Elle est dans la vallée du Capcir, approximativement au centre. Le Capcir, c'est cette vallée qui part plein Nord à partir de Mont-Louis. Dans cette vallée il y a la station des Angles, puis Formiguères et encore plus au Nord Puyvalador. Après, la vallée se poursuit dans l'Aude, le département voisin. Il s'agit d'une station de moyenne importance, ni aussi grande que celle de Font-Romeu, ni aussi petite que La Quillane.

En savoir plus sur le village de Formiguères.


Esprit de la station

Cette station de ski est assez passe-partout, c'est à dire qu'elle peut convenir aussi bien au débutant qu'aux pratiquants confirmés. Elle a donc pour avantage d'être bien pour les familles, les groupes d'amis, de niveaux différents. Pendant que certains resteront sur les pistes vertes, sur la baby, les autres s'aventureront sur les bleues et les rouges du bas et du haut de la station, et les confirmés iront sur toutes les pistes techniques du domaine. Et tout ce monde pourra se rencontrer à tout moment, les pistes se rejoignant régulièrement. Parmi les inconvénients il y a le fait que la station est un peu petite pour y passer plusieurs jours d'affilés. Si on y prend plaisir, on risque de tourner un peu en rond au bout de quelques temps. Notez que c'est la même chose pour d'autres stations des Pyrénées Catalanes, comme le domaine du Cambre d'Aze par exemple. Reste enfin ceux qui tiennent à s'éclater sur un snow park. Formiguères en dispose, bien qu'il ne soit pas extrêmement grand. Il y a aussi un border-cross, une piste de course pour surfer dont le haut est équipé d'éléments de sauts.

Comme toutes les stations du coin le personnel est agréable, serviable. Les équipements de sécurité sont au point, la station ne déplorant que peu d'accidents graves. Et l'école de ski est un modèle du genre. En clair, mis à part son léger éloignement du village Formiguères n'a pas grand chose à envier aux autres.


Se rendre sur place / Se garer

Quand la ville de Formiguères a décidé de construire sa station de ski elle s'est trouvée confrontée à un problème de situation géographique : Les montagnes justes à proximité de la ville ne sont pas assez imposantes pour y construire une station, à moins de faire une toute petite station. L'ambition étant là, il a fallut la construire sur la "Serre de Maury", la montagne située à quelques kilomètres à l'Ouest. (Une "serre", en catalan, c'est une montagne alongée, légèrement arrondie à son sommet) Il y a donc une route de 3Kms joignant le village à la station. Cette route y monte en faisant deux ou trois virages en épingle à cheveux, puis arrive à l'entrée de la station où 3 parkings accueillent le visiteur. Le parking du milieu est de loin le plus grand, c'est celui qui est rempli en premier. Une fois plein, le personnel vous redirigera vers les deux autres, celui du haut et celui du bas. Si vous avez le choix préférez celui du haut, il est plus petit et vous serez plus près des pistes. Celui du bas à pour inconvénient d'obliger les skieurs à remonter la piste baby sur une centaine de mètres pour aller acheter son forfait. A déconseiller donc, sauf si vous l'avez déjà, car dans ce cas ça vous permet de prendre directement les téléskis du bas de la station et de faire directement les premières pistes, avant même d'aller au point de départ de la station.

Maintenant un avertissement : En haute saison les parkings sont vites pleins. Dès 10h du matin vous ne trouverez plus de place pour vous garer, vous imposant de vous garer le long de la route d'accès. Parfois vous pouvez être amené à vous garer à près d'un kilomètre, vous obligeant à marcher jusque là bas ! Pour éviter cette galère arrivez tôt, et si vous ne pouvez pas essayez autant que possible de vous faire déposer au point de départ.

Il y a aussi un service de navette mis en place par la ville. Un mini-bus dépose les skieurs à deux ou trois points stratégiques de la ville, là où c'est le plus proche des lieux d'habitation. C'est à priori un service gratuit, mais il faut se renseigner auprès de la municipalité pour s'en assurer avant de vouloir en profiter, ne serait-ce que pour vérifier que d'une année à l'autre ce service ne soit pas arrêté. Mis à part le bus et la voiture, il n'y a guère d'autres moyens pour monter à la station. Oubliez le fait de vouloir y aller à pieds, c'est trop loin, ça monte trop et la route n'est pas équipée pour les piétons. Par contre, à vélo, c'est génial, mais ... l'été !


Les pistes

Le domaine skiable de Formiguères possède 19 pistes dont 3 vertes, 6 bleues, 9 rouges et 1 noire, le tout desservis par 7 remontées mécaniques (2 télésièges, 4 téléskis dont 2 jumelés et un tapis roulant protégé des intempéries, comme un grand tunnel en plexi-glass.

Les pistes se répartissent sur le domaine en 3 grands secteurs : Le bas de la station, le haut, et la partie gauche.

Pistes de Formiguères

Pistes de Formiguères


Pour décrire l'intégralité de la station commençons par la partie gauche, la plus basse. Cette zone est adossée à une montagne pyramidale séparée du reste de la station par un col où se déverse trois pistes qui se joignent en une seule à cet endroit. Pour monter sur la montagne il faut utiliser l'un des deux téléskis jumelés, tout en bas de la station. Ces téléskis sont assez raides et tirent particulièrement forts, ils sont donc plutôt difficiles. Rien à dire pour ceux qui en ont l'habitude, mais les débutants n'y arrivent pas forcément. Si il y a deux téléskis c'est aussi pour que les skieurs choisissent leurs pistes avant de le prendre. Le téléski de gauche dessert "Le bac" et celui de droite "La Couillade" et "Le grand Tétras". Si il est physiquement possible de basculer d'un côté à l'autre, une fois en haut, c'est interdit, et pour cause : Les perches passent juste au-dessus de nos têtes, les accidents sont fréquents. (Et je sais de quoi je parle, je m'en suis pris une, un jour, et je m'en souviendrais longtemps)


Le Bac

Piste rouge assez large, sa pente est régulière, ce qui permet de voir tout son déroulé du haut, à quelques exceptions près puisque le sommet est en pente douce et masque la pente sur une centaine de mètres. Mais une fois cette distance parcourue, la pente est belle, et la vue royale puisqu'elle est parfaitement dégagée sur la vallée du Capcir. On voit le bas de la station, puis plus loin le village de Formiguères et enfin au loin les villages qui se trouvent de l'autre côté du lac. Comme la vue sur la piste est dégagée on peut prendre de la vitesses sans danger de percuter d'autres skieurs qui auraient pu être masqués par un virage, par exemple. De plus la régularité de la pente encourage cette vitesse, on sait qu'il n'y aura pas de mauvaises surprises en cours de route. Attention quand même aux éventuelles plaques de verglas, elles ne sont pas fréquentes sur cette piste mais ça arrive. Quadn on arrive en bas il y a une bonne centaine de mètres quasiment plats qui permettent de freiner, avant de faire un dernier virage et qui masque une belle dernière descente, courte. Une piste très agréable donc.


Le grand Tétras

Pendant du Bas mais sur la droite, cette piste a pour caractéristique d'être très large. Il s'agit d'une rouge ne disposant pas de difficultés techniques particulières, elle a juste une pente régulière assez prononcée. Ce qui est amusant avec cette piste, c'est que comme elle est très large et fait un large virage, en prenant de la vitesse on a l'impression d'être plus près du sol, car on perd les repères visuels du bord de piste. Sinon elle permet de faire de la vitesse car on voit bien les éventuels dangers arriver, et la zone pour s'arrêter, quoi que courte, est parfaitement visible. Attention à ne pas reprendre de la vitesse derrière, vous vous retrouvez sur le bas de la bleue qui se jette quasiment aussitôt dans la verte où tous les débutants se trouvent, y compris les chenilles d'enfants apprenant en groupe le chasse-neige.


La Couillade

La seule chose ridicule sur cette piste, c'est son nom. Car pour le reste elle correspond à ce qu'on attend d'elle, à savoir une piste rouge moins difficile, mais disposant des mêmes types choses. On y trouve un rétrécissement sur la partie haute, d'un côté la forêt et de l'autre un ravin peu encaissé (Les maladroits qui y tomberaient peuvent facilement en ressortir), puis une pente faible et parfaitement régulière pour s'entraîner à faire de beaux virages, avant d'arriver dans un très beau virage large, plutôt penché et fréquemment hérissé de bosses peu marquées. C'est très intéressant, y compris pour les skieurs confirmés. Le bas de la piste rejoint la piste verte, puis le bas de la station.

Sur cette piste j'ai un petit souvenir personnel. Un après-midi neigeux s'est terminé en violent orage. La station avait déjà arrêtée les télésièges mais les téléskis du bas fonctionnaient toujours. J'ai été parmi les derniers à la prendre, avant leurs fermetures. Arrivé au sommet les conditions de ski étaient dantesques : Vent violent, neige aveuglante, brouillard épais. Il fallait bien connaître la piste pour la suivre. Sur ce, trois éclairs zébrèrent le ciel et le tonnerre m'assourdit. C'est là qu'on s'aperçoit qu'on est en altitude, les éclairs ne tombent pas si loin que ça, par là. La descente a été amusante, extrèmement technique, elle a été faite avec un petit groupe tout aussi impressionné que moi !


A présent, déplaçons-nous sur le bas de la station, dans le secteur du premier télésiège.


La Calmazeille

Joli piste que cette Calmazeille, si ce n'est qu'elle est relativement courte pour sa partie réellement rouge. En effet, elle commence par une partie plutôt plate, puis elle se divise en deux : à gauche, la Calmazeille, à droite la Serre de Maury, une bleue, un peu moins penché donc. Mais la différence entre les deux n'est pas très marquée, ceux qui parviennent à faire la bleue ne devraient pas avoir de mal à faire la rouge. Ensuite la Calmazeille se jette dans la Serre de Maury, elle devient donc plus facile.


La Serre de Maury

Commençant au même point que la Calmazeille, elle lui est quasiment identique sur sa partie la plus pentue. Attention, dans cette partie elle est plus proche de la rouge que de la verte. La suite de la piste est vraiment intéressante, elle récupère après un léger plat l'arrivée de la Couillade, sur la droite, puis autorise un départ vers une verte, sur la gauche, ou descend tout droit dans la forêt vers une grand virage dans lequel la piste d'élargi et devient d'un coup plus penchée. Cette portion devient technique, avec une piste souvent bosselée mais large. Le bas de la piste est long mais peu incliné puisqu'elle récupère les skieurs de la piste verte du bas de la station.


Les crêtes

Les crêtes est la piste (rouge) qui part du haut du premier télésiège et descend au bas de la station. Dès le départ elle est un peu raide, quoi que encore facile, fait un petit plat et tombe sur un mur croisant une piste de liaison (Prudence, donc). La suite de la piste est la même : Alternance de zone plate et zone très pentue, ce qui en fait une piste plutôt technique. Au sommet il y a un autre chemin, on peut y aller en faisant le tour d'un bosquet d'arbres. En bas de la piste il y a deux passages. Soit on passe par la gauche, qui rejoint une piste verte allant en bas, soit on passe par la droite et on poursuit alors la rouge qui mène en bas relativement rapidement. Dans ce cas en arrive par la grande zone du bas de la station.


Les Ecureuils

Les Ecureuils est une piste bleue qui commence à partir d'une bifurcation des Crêtes, une rouge. Ca signifie qu'il faut faire une portion de rouge pour y aller, mais pas de panique, c'est une portion facile, donc tout à fait faisable pour ceux qui sont au niveau des bleus. Cette piste est assez longue et propose des changements de pente régulière. Son "mur" est assez raide, c'est donc plutôt une piste technique. D'ailleurs, elle longe la piste rouge des crêtes, preuve qu'elle n'en est pas si différente. Un peu plus bas elle récupère les skieurs d'une piste verte, celle qui descend du haut de la station, la piste bleue est alors plutôt une verte, elle serpente dans les bois avant d'arriver au télésiège du bas.


La Jasse

La Jasse est la piste verte des débutants. Et elle est très bien pour apprendre, vraiment. Sur toutes les stations des Pyrénées Catalanes, celle-ci est au minimum dans le top 3 des meilleures pistes pour apprendre, avec celle de la Quillane. Pourquoi ? Elle est tout simplement longue (du point de vue des débutants), large puisqu'elle donne sur le grand pré devant la station, à l'écart puisqu'elle longe le téléski, évitant le flux de skieurs plus confirmés qui dévalent le grand pré, protégé, par des grands grillages, et ludique, puisqu'elle dispose très fréquemment de slaloms. De plus son téléski est bien sûr lent et facile.

Cette piste est tout proche de l'activité de la station, avec les équipements à 100m parfaitement visible, des personnes qui ne skient pas peuvent même venir à pieds sans problème pour assister aux exploits des champions en herbe !


La baby

La baby, comme son nom l'indique, est une piste pour les débutants. Piste volontairement très courte (une cinquantaine de mètres) et peu penché elle est complètement à l'écart, à l'abri des intempéries derrière une levée de terre soutenant le parking, plus haut. Elle est matérialisée par des grillages souples disposant de deux "portes" d'accès, ça forme une sorte de zone protégée. En haute saison, ça fourmille de petits skis, de parents émerveillés et de larmes vite oubliées...

L'élément le plus marquant sur cette piste, c'est le tapis roulant pour remonter la piste. Très gros effort de la station, elle a installé un tapis roulant haut de gamme. Il est protégé par un tunnel de plexi-glass chauffé, ce qui repose un peu les skieurs le temps de la montée. Il est aussi gardé, et le départ et l'arrivée sont vraiment tranquilles, complètement adapté aux débutants. Vraiment, c'est un bel équipement !


A présent nous allons monter un peu pour rejoindre la partie haute de la station. Avant tout, il faut savoir qu'elle n'est pas réservé aux skieurs confirmés, il y a une longue bleue peu complexe et même certaines rouges ne sont pas très difficiles. Mais c'est là que l'on trouve les pistes les plus difficiles du domaine.


Le télésiège

C'est le seul moyen pour monter au sommet, il n'y a aucun téléski sur cette partie du domaine. Il se prend en bas de la piste bleue "Les papillons", qui descend de l'autre téléski, ou en bas du "Lièvre", la piste noire. C'est un téléski non débrayable de 4 places qui a pour inconvénient d'être un peu lent, et comme la montée et longue, ne faire que ce circuit dans la journée donne la sensation de passer plus de temps à attendre qu'à skier. Mais pour quelques descentes, c'est parfait. Au sommet il n'y a plus d'arbre pour protéger les nacelles, donc par fort vent, il ne vous reste plus qu'à espérer ne pas rester bloqué 10 minutes à 10m de hauteur. Là aussi, je parle d'expérience, et c'est pas très agréable...


La berger

C'est cette fameuse bleue qui relie les sommets des deux télésièges. Tout au départ elle est relativement pentue, sur 50 m à peu près, et en fonction des conditions climatiques cette partie peut être difficile comme très simple. Elle est rarement verglacée toutefois, à cet endroit. Ensuite elle alterne entre de longue période assez plate et des bosses larges, peu marquées. Il ne faut pas hésiter à prendre un peu d'élan au début, mais un peu plus loin ça va, ça glisse tout seul. Cette piste est assez agréable, fluide. Elle ne permet pas de faire de la vitesse, mais elle glisse vraiment toute seule.

C'est à partir d'elle que partent toutes les pistes rouges qui descendent vers "Les lacs". Cette dernière est en fond de vallée, plus bas, elle commence au même point et se termine au télésiège. Entre "Les lacs" et "La berger", il y a plusieurs pistes rouges qui coupent la forêt. Elles ont des intérêts variés.


Les lacs

Belles et longues pistes rouges partant du sommet du télésiège, donc de 2400m d'altitude, elle plonge lentement mais immédiatement dans la forêt qu'elle coupe jusqu'au bas du télésiège. Elle est à flanc de côteau, plutôt basse et donc elle est relativement étroite. Elle reçoit les autres pistes rouges par la droite à intervalle régulier. Cette piste dispose de plusieurs zones. Peu penchée au départ elle se rétrécit rapidement et propose une alternance de pentes sèches et zones plus plates. Certains endroits sont vraiment étroits, ce qui fait des difficultés techniques particulières car il ne faut pas tomber dans le ravin ! Rassurez-vous, même si il est profond, la neige fraîche et les arbres empèchent le skieur maladroit d'aller trop loin.


L'aigle

L'aigle est la première des pistes rouges descendant vers "Les lacs". Elle est relativement courte car elle se jette très tôt dans "Les lacs", mais son intérêt réside dans le fait que c'est à partir de cette piste que l'on peut bifurquer sous le télésiège, là où est installé le border-cross (voir ci-dessous)


L'ours

Deuxième piste rouge reliant "le berger" aux "Lacs", cette piste se prend par une bifurcation de la bleue qu'il n'est pas évident à voir. Il faut légèrement partir vers l'aigle pour trouver l'entrée de cette piste, que l'on a rapidement sur la droite. La suite de la piste est tout à fait classique, avec une piste pas trop technique qui propose de belles variations de terrains. Elle n'est pas très large.


Le renard

Dernière des trois pistes transversales reliant "le Berger" aux "Lacs", cette piste est la plus longue des trois. Elle commence par un vrai mur assez impressionnant, très large et la plupart du temps bosselé. Elle est donc plutôt technique et s'adresse aux skieurs confirmés. Elle se rétrécit d'un coup en passant sous le télésiège, prudence à cette endroit, d'autant plus que c'est là aussi qu'arrive le border cross, et là il y a en haute saison un peu d'embouteillage. Le reste de la piste et un peu comme le début, mais légèrement moins penché.


Les papillons

Piste bleue large faisant un grand Z dans la forêt, elle est plutôt agréable car protégée du vent. Le début, à l'arrivée du télésiège, est assez plat, on peut s'approcher du bord droit et voir le départ de la piste noir, toujours impressionnant !

La reste de la piste est assez simple, avec une pente régulière quoiqu'un peu raide pour les débutants. Les larges virages permettent une large visibilité, la piste est donc assez sécurisante. Le bas se jette dans "les Lacs" pour une centaine de mètres, mais à un endroit pas plus incliné dans la bleue elle-même. Souvent il est possible de contourner le bas par la droite en passant sous le télésiège.


Le lièvre

Ma piste préférée avec "Le Bac" ! Le lièvre, c'est la seule piste noire du domaine de Formiguères, mais une belle noire. Etroite, elle est située plein Nord et a donc souvent des conditions difficiles : Plaques de verglas, amas de poudreuse. Elle est quasiment toujorus très bosselée, avec des creux profonds et courts. J'ai le souvenir de l'avoir traversé en dérapage non contrôlé, de droite à gauche, sur une énorme plaque de verglas masquée sous 1/2 centimètres de poudreuse. Avec la pente, c'était particulièrement impressionnant. Par fort vent ça l'est tout autant, avec des giboulées de neige qui remontent la pente prises dans des courants ascendants.

A une centaine de mètres du départ on croise une piste de liaison qui rejoint "les Ecureuils", une bleue. Il est fréquent que des groupes débutants y passent, il faut donc faire attention à cet endroit. Et ça permet aux prétentieux qui pensaient ne pas avoir de difficultés de s'échapper sans risque de cette piste très technique.


Le faon

Petite piste de liaison, elle sert d'échappatoire aux skieurs bloqués en bas du télésiège "Serre de Maury", elle relie donc le haut et le bas de la station quand on ne peut pas descendre les pistes. Elle n'est pas très agréable car pas assez penchée, il faut donc beaucoup pousser sur les bâtons pour avancer. Mis à part la fatigue que ça provoque, c'est surtout pour les surfeurs que c'est galère. Heureusement cette piste se jette dans "les Ecureuils", une piste très agréable car elle descend lentement en faisant des lacets dans la forêt.


Le border-cross / Les installations de saut / Le snow park

Le border-cross est une piste spéciale mise à disposition sur la partie haute de la station. Son entrée est au départ de la piste rouge "L'aigle", elle se voit bien quand on y est. Elle est conçue pour les surfeurs mais les skieurs peuvent y aller quand même. C'est une piste aux bords relevées pour mieux prendre les virages, elle est très étroite, elle est vraiment faite comme pour les compétitions. Assez longues on prend beaucoup de plaisir à la descendre, ça change complètement des autres pistes. Attention, en bas elle se jette dans "l'Ours", une piste rouge. Comme on peut aller facilement au border-cross, assurez-vous de pouvoir descendre une piste rouge avant de vous engager dessus.

Juste à côté de cette piste se trouvent des éléments de saut, que j'appelle ainsi car je ne connais pas les véritables noms. Il s'agit de caissons prévus pour glisser de biais, à une cinquantaine de centimètres du sol, ou alors pour aller droit et prendre le saut. Il y en a plusieurs, de longueurs et styles différents, sur une zone de 200m de long située sous les télésiège. On y accède par le début des "Lacs", en piquant immédiatement vers la forêt.

Enfin sur la partie haute de la station, tout en haut, la station installe souvent un snow-park, mais ce n'est pas systématique. Il est assez simple, avec juste deux ou trois bosses de saut et un ou deux caissons, mais il permet de s'amuser quand même, à condition de ne pas vouloir y passer sa journée. Regarder les sauteurs de près est toujours impressionnants pour ceux qui arrivent du télésiège.


Les activités hors ski alpin

Formiguères n'est pas la station la plus importante en ce qui concerne les autres activités. Commençons par le ski de randonnée, car il existe derrière la station 3 pistes de ski de randonnée qui se prennent à partir du haut du premier télésiège. Pour s'y rendre on peut aussi remonter les pistes de ski en ski de fond, mais c'est à réserver pour les plus aguerris, même les vertes sont difficiles, dans ce sens. D'ailleurs le bord de certaines pistes de ski sont indiqués "En circuit partagé", pour bien marquer le fait qu'on peut y croiser des randonneurs. Ces pistes sont entretenues et sont accessibles de 9h à 17h.

Le ski de fond n'est pas présent ici, par contre vous pourrez le pratiquer sur les nombreuses pistes du Capcir. En effet, cette vallée dispose de plusieurs domaines de ski de fond. Vous savez que c'est ici que s'entraîne quotidiennement Martin et Simon Fourcade, les champions multi-titrés de biathlon ? Et oui, ils ont grandi à La Llagonne et reviennent régulièrement dans la région. D'ailleurs la station de Font-Romeu possède une piste "Martin Fourcade", à la Calme !

Dans le même ordre d'idée on peut pratiquer le biathlon (laser) dans la région. Il faut se renseigner à l'école de ski, ce sont eux qui organiseront votre essai. En bien sûr, avec de belles montagnes et un vaste territoire, Formiguères est le lieu idéal pour faire de la raquette à neige une activité à la fois ludique et sportive.


Formiguères l'été

L'été Formiguères offre de nombreuses randonnées pédestres ainsi que bon nombre de chemins de VTT. En partant du village vous pouvez descendre dans la vallée et faire le tour du lac de Puyvalador, ou descendre un peu plus bas vers Matemale. La chapelle Notre Dame de Villeneuve est un bon but de balade, mais il vous faudra monter un peu au retour. Préférez les promenades vers la montagne, vous redescendrez vers votre point de départ, c'est mieux.

L'été, on peut plus facilement se déplacer, il fait aussi jour plus longtemps. C'est le moment de profiter de tout ce qui est à votre disposition en Capcir et même en Cerdagne, ce n'est guère qu'à une petite demi-heure de route : Je propose, par exemple, le four solaire d'Odeillo, la citadelle de Mont-Louis, le lac de Matemale et ses nombreuses activités, la grotte de Fontrabiouse, etc.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.62301614 N,

Longitude : 2.069040007 E

Photos

Situation et accès

C'est vers le fond du Capcir que se trouve la station de ski de Formiguères. Contrairement à la plupart des autres villages, Formiguères n'a pas pu développer sa station au village, les montagnes praticables étant un peu plus loin vers l'Ouest. Il faut donc prendre un véhicule et faire deux à trois kilomètres avant de parvenir aux pieds des pistes.

Carte IGN

Histoire

La station s'est créé relativement récemment, à partir des années 60. Initialement équipée uniquement des téléskis du bas (piste du Bac), elle s'est agrandie avec le premier télésiège qui dessert toute la partie basse de la station, puis du deuxième qui a ouvert la partie haute et ses nombreuses pistes rouges.

La toute première installation fut un fil à neige, construit en 1960, sur une piste du Couillet à Espousouilles. Dès 1959 le ski scolaire était populaire ici. Il y avait des épreuves départementales. Dans les années 50, la station était même spécialisée dans le ski scolaire. Déjà avant, en 1938, un premier projet de station de ski avait vu le jour, mais il avait échoué, sans doute à cause de la guerre. En 1946 un habitant y avait monté une équipe de coureurs de fond, mais après son départ, il n'y eu plus aucune activité de ski au village. Jusqu'en 1960 et le premier fil à neige sur le site de la Calmazeille, point de départ de la station de ski de Formiguères.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).