Trilla




. Photos      . Histoire

Histoire

Préhistoire

L'histoire de Trilla n'est pas tellement connu de nos jours encore, encore que l'on ai quelques traces importantes de ce petit village. Ce qui est sûr c'est l'occupation du site de Trilla dès l'ère mégalithique. Deux dolmens y sont visibles, le dolmen de Taupels et celui du camp del Prat, tous les deux au Nord du village. Il s'agit de dolmens de l'époque chalcolithique, vers la fin du IIIe millénaire avant JC.


Histoire

L'histoire de Trilla se tait ensuite sur plusieurs siècles. Les romains, qui occupèrent la région de -128 à 408 après JC laissèrent quelques traces en Fenouillèdes, comme par exemple le fameux pont aqueduc d'Ansignan. Puis ni les wisigoths (408-739), ni les sarrasins (739-811) ne nous ont laissé des vestiges de leur présence. Mais dans le cas des sarrasins, c'est plutôt normal car ils n'étaient pas des bâtisseurs, du moins dans la région.

A la reconquête carolingienne, Charlemagne divisa la région en plusieurs comtés. En fonction de l'influence de certaines personnalités, les régions avaient une plus ou moins grande importance. C'est ainsi que le Fenouillèdes passa sous domination du vicomte de Fenouillet. Cette vicomté avait un assez grand pouvoir sur tout le Fenouillèdes, et elle le conservera très tard.

Puis arriva l'épisode cathare. Les cathares étaient un ordre religieux que l'on peut qualifier de dissident par rapport à l'Eglise catholique, et qui connurent un grand succès dans le Sud de la France. Pour simplifier l'histoire, le pape envoya une croisade pour détruire cet ordre (la croisade des Albigeois), qui opposa d'un côté les troupes françaises du pape (avec Simon de Montfort à sa tête) et de l'autre le comte de Foix et ses alliés provençaux et catalans. La défaite des alliés provoqua la mise en place d'une nouvelle frontière entre la France et la Catalogne, et c'est là l'origine de la séparation entre le Fenouillèdes et la Catalogne, séparation qui dura jusqu'au XVIIe siècle.

On retrouve une trace de Trilla au XVe siècle. A cette époque le village était séparé de la Catalogne, mais son seigneur était tout de même un catalan, un membre de la famille de Montesquieu. C'est d'ailleurs lui qui donnera à Trilla son blason, qui a la même origine de celui de Montesquieu des Albères.

Nous ne savons pas combien de temps la seigneurie est restée à la famille de Montesquieu. Peut-être l'a t-elle été jusqu'à la révolution française, période de création des communes, mais ce n'est pas sûr. Au XIXe siècle l'église du village fut reconstruite. Dédiée à Notre Dame de l'Assomption, elle se trouve toujours dans le centre du village. Actuellement le village conserve des traces du château médiéval.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.73979174 N,

Longitude : 2.520023804 E

Photos

Situation et accès

Carte IGN

Héraldique

Description du blason de Trilla

Expression héraldique

De gueules chevronné de sable.

Description

Ce blason est plutôt simple, sa description commence, comme tous les blasons non scindés, par l'expression de sa couleur. Ici, il est "de gueules", c'est à dire rouge. Les chevrons sont dits "de sable", qui est le nom donné à la couleur noire en héraldique.

Explications

La ville a repris le blason de Montesquieu, qui était seigneur de Trilla au XVe siècle. C'est assez classique dans les villes ayant un grand passé historique.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).