Urbanya


. Photos      . Situation et accès      . Patrimoine      . Histoire      . Population

Histoire

Le territoire d'Urbanya ne possède pas de vestiges de l'époque préhistorique. Nos lointains ancêtres ont pourtant vécus dans les collines du Conflent, qui étaient pour eux idéales (boisées, proches de la plaine, douces au climat). Quelques autres communes des environs possèdent, en guise de preuve, des dolmens ou menhirs, bien que l'érection des mégalithes soient apparue assez tardivement (-2200).

Par la suite, ni les celtes (-500), ni les romains (-121), ni les wisigoths n'ont laissé de traces sur le territoire d'Urbanya. Après l'Invasion sarrasine et le dépeuplement du Roussillon, c'est Charlemagne qui parvient à prendre cette région (811) et qui la pacifie. Commence alors l'ère chrétienne, et avec elle la multiplication des églises rurales. C'est ainsi qu'apparu le village d'Urbanya, dans un document qui recense les possessions de l'abbaye St Michel de Cuxa. On connaît donc les premiers possesseurs du lieu d'Urbanya.

Comme c'est souvent le cas, il faut remonter à la construction de l'église pour avoir une trace du village. En l'occurrence, celle de St Etienne d'Urbanya a été édifiée durant le XIIe siècle et la trace suivante du lieu dans un document datant de 1186. Il s'agit d'un leg fait par Guillaume Bernard de Paracolls (château de Molitg-les-bains, dont l'héritier de la famille seigneuriale s'était marié avec Blanche de Conat, qui a apporté à son mari la vallée de Conat en dot) dans lequel apparaît la limite de la vallée d'Orbanyan.

La famille de Paracolls conserva la vallée de Conat et donc Urbanya jusqu'au milieu du XIIIe siècle. En 1258 l'évêque d'Elne Bernart de Berga était le propriétaire d'Urbanya. On retrouve le village en 1268 sur un autre document où le nom de la nièce de l'évêque dit la dîme d'Urbanya est tenu en fief par Bérenger d'En pour Dame Esclarmonde de Conat et Raymond d'Urg son mari. (La famille d'Urg est assez connue en Roussillon.)

En 1258 fut signé le traité de Corbeil, qui marqua la frontière entre la France et l'Aragon. Jacques 1er le Conquérant, souverain d'Aragon partagea son royaume en deux et donna à l'ainé l'Aragon et la Catalogne et au cadet les îles Baléares, la Catalogne Nord et la seigneurie de Montpellier et appela tout ça "le royaume de Majorque". Cet éphémère royaume fut en butte constante avec son voisin qui l'annexa en 1344. Le dernier roi de Majorque fut capturé, on lui céda la seigneurie de Montpellier qu'il refusa. Il remonta une armée et conquit à nouveau le Conflent, qui lui était acquis. Mais le roi d'Aragon put le reprendre. Les habitants du Conflent furent soumis à une dure répression, et Urbanya n'échappa à la règle.

La vallée de Conat et donc Urbanya fut conservée par la famille royale jusqu'au XVe siècle, époque où elle fut récupérée par la famille de Cardona qui l'administra jusqu'au XVIIe. En 1603 l'état des lieux des vigueries du Roussillon et de Conflent nous prouve que le procureur royal administrait les lieux de Conat, Vallans (Betllans), Nohèdes et Orbanya. Le destin du village était donc toujours indissociable de celui de la vallée où il est situé...

Les derniers seigneurs de la vallée furent la familles du Llupia (XVIIe siècle), Antoine d'Ortaffa (1763) et Paul d'Ortaffa (1773-1792). Ce dernier fut spolié de ses biens par les révolutionnaires qui la mirent à prix... sans succès. Il fut toutefois racheté plus tard par la famille Carol-Bonnel.

La commune d'Urbanya fut rattachée à celle de Ria en 1822, soit une trentaine d'années seulement après la création des communes, mais en 1983 elle fut suffisamment importante pour reprendre son indépendance.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.63902224 N,

Longitude : 2.30477388 E

Photos

Patrimoine

Eglise St Etienne

L'église paroissiale d'Urbanya est romane, de construction soignée, selon un plan classique pour l'époque : nef unique, voûte en berceau brisé, abside semi-circulaire. Elle contient un retable du XVIIe siècle et une crois processionnelle gothique. Elle se trouve un peu à l'écart des maisons, dans un écrin de verdure qui empèche le promeneur de bien la distinguer.

Situation et accès

Situé au fond de la vallée, le village d'Urbanya a suivi l'histoire de Conat, en début de vallée. Il faut dire que toute la vallée était sous la gouverne du baron de Conat, et les villages qui la composent sont indissociables, du moins d'un point de vue historique. Donc, pour avoir des détails sur l'histoire d'Urbanya qui ne figureraient pas dans le texte ci-dessous, reportez vous à l'histoire de Conat.

Carte IGN

Evolution de la population


Années Feux Habitants
1355 43
1359 46
1365-70 43
1417 30
1424 32, réparti ainsi :
  • Conat : 32
  • Betllans : 6
  • Nabilles : 3
  • Nohèdes : 4
  • Urbanya : 8
  • Eroles : 3
  • Arletes : 4
1515 15
1553 15
1774 136
1792 359
1851 436

Ces chiffres concernent, sauf mention contraire, l'ensemble de la vallée de Conat, c'est à dire Conat, Betllans, Nohèdes, Urbanya, Nabilles, Eroles et Arletes.



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).