Vernet-les-Bains




. Photos      . Patrimoine      . Histoire      . Cartes Postales

Histoire

La première mention de Vernet date de 863 dans un document précisant le creusement du canal d'irrigation du lieu de Vernet. En 874, on en a un autre, il s'agit d'un document situant l'église St Saturnin. A cette époque cette église se trouvait en bord de rivière. Cette église sera emportée par une crue au XVIIIe siècle et sera remplacé en tant qu'église paroissiale par la deuxième église du village, dédiée à Ste Marie du Puig, et qui prendra alors le nom de St Saturnin. Un autre document, de deux ans plus tard, nous apprend qu'un château existait en ce lieu, une demeure comtale.

Ste Marie du Puig fut construite au XIIe siècle. Elle est à nef unique sous une voûte en berceau brisé, le tout terminé par une abside semi-circulaire aménagé dans l'épaisseur d'un imposant mur-chevet plat. Les deux chapelles ajoutées ultérieurement donne maintenant la forme d'une croix latine à cette église. Accessoirement il faut savoir qu'il y avait une 3e église à Vernet les bains, l'église St Vincent, aujourd'hui en ruine. Elle était située au Sud-Est de la ville, à 2 kms environs.

En 898, Ermensinde, le comte Rodulf, le comte Miron et la contesse Quixido font un acte de donation d'un alleu situé dans la dépendance du château de Vernet au profit de l'abbaye St Michel de Cuxa. Au début du millénaire l'abbaye St Martin du Canigou vient de voir le jour sous la volonté du comte Guifred, comte de Cerdagne. Située toute proche de Vernet, l'abbaye et le village vont avoir un destin étroit. Ca commence dès 1006, on l'on a retrouvé un acte de donation important qui concerne toutes les possessions du comte Guifred à Vernet au profit de l'abbé. Même chose l'année d'après, c'est une autre personne qui fait de même. L'appellation du village est "in Villa Verneto".

En 1025 le même Guifred donne le village complet à Saint Martin du Canigou. Désormais sous contrôle aragonais, l'abbaye de Saint Martin eu de nombreux privilèges qui furent reportés sur les habitants de la ville. Mais l'histoire rattrape Vernet dans la mesure où St Martin du Canigou se voit uni de force à l'abbaye de Lagrasse, dans l'Aude. L'abbé catalan refuse cet état de fait et obtient gain de cause au bout de quelques décennies. Pour se venger l'abbé de Lagrasse organise une expédition punitive et ravage l'abbaye catalane ainsi que le village de Vernet et son château. Nous sommes en 1166 et suite à cette affaire la population de Vernet diminue d'un tiers.

En 1186 on trouve la première mention des bains. Mais il fallu attendre 1309 pour que se construisent des bâtiments pour les abriter. Entre 1276 le Roussillon est détaché du royaume d'Aragon, il est intégré dans le royaume de Majorque. Lorsque ce dernier tombe aux mains de son ennemi aragonais, Jacques III de Majorque (dit "le roi sans royaume") organise la révolte. En 1374 tout le Conflent entre en rébellion, expulsant Pierre IV d'Aragon. Mais ce fut de courte durée et cette même année le château de Vernet retomba entre ses mains. En guise de punition il fut démantelé, inutilisable mais toujours en place. On retrouve sa trace en 1398 dans quelques actes de donation, et il semble que par la suite il soit rapidement revenu en état de fonctionnement.

En 1659 a lieu la signature du traité des Pyrénées. La frontière officielle est définitivement fixée et Vernet passe, avec tout le Conflent, en France. En 1662 les français prennent possession du village après une lutte acharnée : les français étaient vus comme des envahisseurs et leur opposer une résistance était un devoir pour les catalans. Cet attitude à provoqué les nouveaux maîtres qui démantelèrent le château (pour la deuxième fois !), puis le rasèrent complètement. Pour la petite histoire, il a été restauré en 1806 par un propriétaire privé.

Le cimetière de Vernet a été déplacé en 1921. Il était désaffecté depuis 1861, après avoir été utilisé pendant 140 ans.

Photos


Voir toutes les photos

Informations

Latitude : 42.54747442 N,

Longitude : 2.389570631 E

Photos

Patrimoine

L'église anglicane St Georges

L'église anglicane St Georges est une église de Vernet les bains située en plein cœur de la ville. Elle fut construite au frais de notables anglais.

Délaissée depuis le milieu du XXe siècle elle est de nos jours très abimée. Une association s'est créé assez récemment pour la transformer en lieux de concerts, sauf le dimanche où elle gardera sa vocation religieuse. L'église anglicane de Canterbury a qui elle appartenait a accepté de la céder à la ville de Vernet les bains, qui recherche une solution financière pour sa réhabilitation.

Situation et accès

Carte IGN

Etymologie

Le nom de Vernet-les-bains vient d'une part de Verne, nom vulgairement donné à l'aulne, arbre très répandu au bord des rivières, et d'autre part de la présence de sources d'eau chaude et par voie de conséquences de bains.

Héraldique

Description du blason de Vernet-les-Bains

Expression héraldique

D'or à quatre pals de gueules, à la tour d' argent maçonnée de sable, ouverte du champ.

Description

Ce blason est plutôt simple et facile à décrire. Il appelle toutefois un ou deux commentaires. Tout d'abord, son fond est jaune à quatre bandes verticales rouges, c'est bien sûr le sens des mots "d'or à quatre pals de gueules". La tour est qualifiée d'argent, c'est le nom que l'on donne à la couleur blanche. Le terme "Maçonnée" signifie que l'on distingue les pierres formant la tour et le "sable", c'est la couleur noir. Les joints entre les pierres sont donc noirs. Enfin, "ouverte" se rapporte au fait qu'elle a une porte qui se distingue du reste de la tour et "du champ" indique que la couleur de l'ouverture est celle du fond, comme si elle était transparente.

Explications

Le blason de Vernet les bains est d'Aragon, c'est à dire jaune à quatre bandes verticales rouges, sur lequel a été dessiné une tour, rappelant la fortification initiale de la ville. Une couronne royale surmonte le tout. La devise dessous indique l'origine de la tour : "Castrum Verneti, an 863" (Château Vernet, année 863). Il s'agit de l'une des plus anciennes fortifications que l'on connaisse en Roussillon.

Cartes postales

1

1

2

2

3

3

4

4

5

5



Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Marguerite Duras. Dans le domaine du patrimoine mondial : Statue de la Liberté (New-York, USA), Tour Eiffel (Paris, France), Taj Mahal (Agra, Inde), Cité interdite (Pékin, Chine), Christ rédempteur (Rio-de-Janeiro, Brésil).